• Nox

Valak ou le chérubin déchu

Tout fan de film d'horreur a probablement déjà vu la saga Conjuring ou La Nonne. Il est facile de se souvenir du démon affreux qui y est représenté, son nom est Valak. Habillé en nonne, il est très puissant en plus d'être insaisissable. Dans les films, Valak est interprété par l'actrice Bonnie Aarons, jouant ce rôle à la perfection, elle aura sans doute terrorisé tous les spectateurs. Cependant, Valak n'est pas seulement une pure invention cinématographique, puisqu'il existe des sources le répertoriant. Alors qui est Valak ?


Valak dans Conjuring 2. © 2021 Creatd, Inc

Si les réalisateurs de Conjuring 2 et de La Nonne ont pris beaucoup de libertés en ce qui concerne l'interprétation du démon Valak, ils ont tout de même basé leurs recherches sur de vraies sources. La première étant celle du « Pseudomonarchia Daemonun ». Il s'agit d'un ouvrage rédigé en 1577, faisant pour la première fois mention de Valak. Plusieurs noms lui sont attribués en fonction des traductions dont : Volac (orthographe originelle), Valac, Valu et Ualac. Cet ouvrage a été rédigé par un médecin du nom de Johann Weyer.


Selon ses écrits, Valak est un des grands présidents des Enfers. Il ne porte pas des habits de nonne, au contraire, il est un chérubin ayant gardé ses ailes d'ange et chevauchant un dragon à deux têtes. Ce qui signifie que contrairement aux anges déchus, il a su garder ses ailes intactes. Ses pouvoirs, au sens littéral, lui permettent de trouver les serpents et de débusquer des trésors cachés. Symboliquement, les trésors cachés représentent les secrets enfouis de chaque personne, quant aux serpents, ils seraient nos péchés les plus honteux. Dans certaines descriptions, Valak pourrait même partager sa force avec celui qui l'invoque. Il reste à se demander quelle contrepartie un tel geste impliquerait.


Illustration de Valak dans le Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy par Louis Le Breton en 1863. © Domaine Public

Valak contrôlerait trente légions de démons, sachant qu'une légion représente 6666 démons. Cette puissance se traduirait par le fait qu'il était autrefois un chérubin, et avait donc une place très importante au Paradis. James Wan, le réalisateur de Conjuring 2, s'est inspiré d'une vision de Valak qu'a réellement eu Lauren Warren. Dans cette vision, elle voyait Valak encapuchonné. Cest ainsi que l'idée de l'habit de nonne est née.


James Wan connaissait déjà l'existence de ce démon, puisqu'il l'avait repéré dans le livre de « La Petite Clé de Salomon ». Ce traité de magie rituelle anglais datant environ de 1650 est anonyme. Il se compose de cinq textes : la Goetia qui décrit soixante-douze démons, la Theurga Goetia décrivant des esprits plus ou moins bons et mauvais, l'Ars Paulina qui décrit les esprits et les anges gouvernant les heures du jour et les signes du zodiaque, l'Ars Almadel décrivant vingt esprits bienveillants du zodiaque. Enfin, l'Ars Notaria qui répertorie des prières afin d'entrer en communion avec Dieu et la connaissance des sciences humaines et divines.


Ce n'est pas le seul ouvrage concernant Valak. Au XIème siècle, un philosophe byzantin du nom de Michael Psellos, a inventé un système de classification des démons, en fonction des éléments. Valak serait donc un démon de l'air et de la nuit. Il existerait deux castes de démons, Valak ferait partie desApokomistai en opposition aux Nekudaimones. Ces derniers sont jeunes et faibles, tandis que les premiers sont plus âgés et donc plus forts. Les apokomistai peuvent aussi se matérialiser dans l'apparence des personnes ou des éléments de leurs choix, alors que les autres démons ne peuvent que posséder un corps. Valak en tant qu'apokomistai, ne répond de ses actes qu'à peu de ses semblables. Lorsqu'il se métamorphose, il choisit le plus souvent l'apparence d'un garçon abandonné et pauvre afin de susciter de la pitié.


Valak, loin de l'image cinématographique, est un démon assez classique, même si son apparence est originale. Les films ont sans doute contribué à créer un imaginaire de ce démon comme étant un des plus puissants. Ce qui est sans doute vrai, mais compte-tenu du peu d'informations à son sujet, il est difficile de se faire une image de lui qui ne soit pas celle des films.


Eloïse