• Nox

Témoignage: Les visiteurs de la nuit

Mis à jour : 20 mai 2019

Tout a commencé lorsque j'ai emménagé dans mon nouvel appartement avec mon chéri. Je n'avais rien ressenti pendant la visite des lieux. Le logement est idéal : construit en 2009, moderne. On était vraiment heureux là-bas, malgré le cimetière qui se trouve à peine à 200 mètres.



Le premier événement fut une sorte de paralysie du sommeil. Mon copain était déjà parti au travail, il commence très tôt, j'étais donc seule. J'ai vu une dame très grande, plus grande que la porte devant laquelle je dors, toute vêtue de blanc et des bouclettes dans les cheveux. Elle me regardait. Alors que je paniquais, j'étais prise de bouffées de chaleur. Je voulais bouger mais cela m'était impossible. Plus je paniquais et plus je voyais cette femme s'approcher de moi, jusqu'à ce que je parvienne à me réveiller.

Cela a continué durant plusieurs semaines mais je ne voyais jamais la même personne. Une fois, c'était un vieil homme tout habillé en noir, juste à côté de mon lit. J'ai aussi vu un petit garçon qui regardait mon copain dormir en s'approchant de lui.

La maman de ma belle-sœur a des prédispositions dans l'ésotérisme. Elle ressent les choses et purifie les appartements, donc elle est venue purifier le notre. La dame aux bouclettes, la première personne que j'aie vue, a fait passer un message pour moi : elle voulait que je prenne soin de moi et n'avait pas voulu me faire peur mais me faire comprendre que j'ai des dons. Au moment de partir, elle a montré ses mains.

Quand nous étions petites, mes sœurs et moi, ma maman nous soignait les verrues et autres problèmes de peau grâce à ses mains. J'ai donc été très émue en recevant ce message.

Le vieil homme n'a pas été facile à faire partir, il n'était pas très agréable, décédé de vieillesse. Quand au jeune garçon, il est décédé dans un accident. Depuis ce mois de juillet 2018, je n'ai revu qu'une fois le vieux monsieur. Sinon, plus rien. Peut-être que la purification a joué un rôle dans le fait que les âmes ne se présentent plus à moi.