• Nox

Paranormal, quand le vrai côtoie le faux.



Aviez-vous remarqué que la peur fait vendre ? Les gens sont prêts à payer pour voir un film d’épouvante, pour se faire secouer dans le dernier manège à sensations fortes, pour dormir dans un château présumé hanté, en bref, ils sont prêts à débourser des sommes plus ou moins importantes pour expérimenter le grand frisson. Il existe de nombreux phénomènes inexpliqués que l’on peut qualifier de « phénomènes paranormaux » mais certains ont flairé, en ces termes, une vraie mine d’or et en ont fait un réel business, parfois créatif, parfois malhonnête.


Amityvillle

Commençons avec le cas de la maison d’Amityville. La plupart d’entre nous connaissent l’histoire terrible de cette maison située au 112 Ocean Avenue dans la ville d’Amityville, à l’est de NewYork. Plusieurs films ont été faits à ce sujet. Pour résumer, le fils aîné de la famille DeFeo a assassiné ses parents et ses quatre frères et sœurs au fusil dans la nuit du 13 novembre 1974 à 3h15 du matin. Par la suite, une nouvelle famille, les Lutz, sont venus habiter dans la maison et auraient été les témoins de manifestations paranormales violentes. L’engouement autour de cette affaire est sans aucun doute dû au fait qu’il s’agisse de faits réels. Du moins, une partie. En effet, le drame du sextuple meurtre de la famille DeFeo est vrai, en revanche, les horreurs vécues par la famille Lutz suite au passé morbide de la maison ne sont que supercheries. Associés au journaliste Jay Anson, ils témoignent de phénomènes paranormaux particulièrement sensationnels qui seront relatés dans un livre qu’ils vendent en tant que documentaire. Pourtant, depuis les Lutz la maison a été habitée par plusieurs familles qui stipulent n’avoir jamais vécu quoi que ce soit de paranormal en ses murs. La famille Lutz et Jay Anson ont incroyablement bien réussi leur coup car aujourd’hui encore l’histoire de la maison d’Amityville est présentée dans des documentaires comme un grand classique des cas paranormaux et encore très récemment des films sont venus s’ajouter aux nombreux autres dédiés à la « maison du Diable ».


Le Projet Blair Witch

Parlons maintenant du Projet Blair Witch, un film où trois étudiants en cinéma se rendent dans la forêt de Blair pour enquêter sur une sorcière qui habiterait les lieux. Ces derniers découvrent des éléments de plus en plus étranges avant de tous disparaitre. Bien que certains pensent que la forêt de Blair existe, cette dernière a été inventée pour le film. Aujourd’hui, le public sait que le Projet Blair Witch est un film fictif et que son style « reportage » sert à faire illusion et immerger le spectateur. Pourtant, quand le film est sorti au cinéma en 1999, le marketing a été si bien géré que les gens ont cru qu’il s'agissait réellement des enregistrements retrouvés par la police dans la forêt.


La campagne s’est principalement déroulée sur internet, en créant des rumeurs qui laissaient supposer à la disparition des protagonistes du film, créant un buzz superbement ficelé si bien qu’à la sortie du film, nombreux étaient ceux qui pensaient visionner de vraies images retrouvées par les autorités. Cela a tellement marqué le public qu’aujourd’hui encore, le Projet Blair Witch est une véritable référence qui a donné des idées à beaucoup de cinéastes, et on retrouvera des films inspirés de cette technique de caméra embarquée comme Rec ou Paranormal Activity.


Les boites et les poupées hantées

Ensuite, abordons un nouveau phénomène en pleine expansion sur internet : l’achat d’objets hantés. Sur des sites comme Ebay, il est possible de se procurer des objets de tout type qui seraient présumés hantés ou possédés. On trouve notamment des poupées et des coffres. C’est un véritable marché avec un large choix de produits à des prix variés. Les poupées sont souvent usées et vieilles, l’archétype de la poupée terrifiante des films d’horreur en somme, et les boîtes, elles, sont le plus souvent des petits coffres vintages scellés à la cire dans lesquels on trouvera des objets plus ou moins étranges allant du bouton de chemise à la statuette religieuse.


Les vendeurs de ces objets hantés sont au cœur d’un vrai business du paranormal, mais il est important de considérer aussi les nombreuses chaînes Youtube dédiées à l’unboxing de ces étranges colis. S’il existe supposément de véritables poupées possédées et de véritables boîtes contenant des esprits démoniaques, il est certain qu’une grande partie des vendeurs ne proposent que des imitations et qu’une partie des youtubeurs simulent des phénomènes étranges à l’ouvertures de ces paquets. Le Grand JD avait fait deux vidéos où il avait commandé des poupées et des boites hantées. Il n’avait rien constaté ni à l’ouverture de ses colis ni lors d’analyses plus poussées avec son matériel d’enquêtes paranormales.


Les émissions sur le paranormal

Pour finir, nous pouvons également nous pencher sur les nombreuses émissions consacrées au paranormal. Qu’il s’agisse d’émissions sous forme de magazine présentant des histoires et des témoignages ou d’enquêtes de terrains par des spécialistes, ces sujets intriguent un nombre de téléspectateurs important. Cette forte demande du public crée une offre parfois de basse qualité, à la limite de la supercherie. Face à un public crédule, il est facile pour les producteurs de créer du contenu, certes sensationnaliste en véhiculant des histoires totalement fausses ou infondées. C’est également parfois le cas sur internet, notamment sur Youtube. On retrouve bien sûr une communauté de passionnés, soucieux d’offrir à leur public un contenu de qualité et un avis neutre face aux sujets abordés mais il n’est pas rare de tomber sur des créateurs qui privilégient le nombre de vues sous leurs vidéos plutôt que de mettre l’accent sur la crédibilité de leurs dires.


Pour conclure, il faut se souvenir qu’il est plus facile que jamais de trafiquer des images et même des sons, il est donc important de rester sceptique et ne pas croire tout ce qui est mis devant nos yeux. Vérifier une information en cherchant plusieurs sources est une des meilleures façons de savoir si elle est fiable. Bien sûr, comme pour le cas du film « Projet Blair Witch » le fait de se faire piéger et de croire qu’il s’agit d’une histoire réelle apporte beaucoup au charme horrifique de l’œuvre. Toutefois, se rappeler que tout ce que nous voyons n’est pas forcément la vérité est primordial, qu’il s’agisse de divertissement paranormal ou de bien d’autres choses…


Dana