• Nox

Témoignage: Mon ange gardien

Mis à jour : 22 mai 2019


Je suis une fille et je préfère garder mon anonymat. J'ai longtemps hésité avant de rédiger mon témoignage par peur que ces phénomènes cessent. Oui, car je ne souhaite absolument pas que cela s'arrête. Je n'ai jamais eu « peur » face à ces événements ; vous comprendrez pourquoi par la suite. Lors de ce témoignage, je viens vous partager des phénomènes qui sont arrivés à ma famille ainsi qu’à moi-même. Tout cela n'est en aucun cas une entité négative, du moins nous le supposons car il s’agirait de « l’esprit » de mon grand-père...


Tout commence quelques jours après son décès. J'étais dans mon lit et j'essayais de dormir. Ma maman tout comme mon frère étaient déjà couchés, mais mon père était encore éveillé dans le salon. Il éteignit la télévision et ouvrit le frigo pour prendre une bouteille d’eau. Puis ; un gros bruit. Le genre de bruit que fait un vaisselier qui tombe. Je pensais au départ que mon père était à l’origine du « vacarme » mais je l'entendais ouvrir des placards. Ayant trouvé cela très étrange, je me suis levée et lui demandai ce qu'il faisait. Il me répondit "tu n'as pas entendu le bruit ?" et je lui rétorquai que si. Il m'expliqua que le bruit ne provenait pas de lui et qu'il ne savait pas d'où il provenait. Il pensait qu'il se situait peut-être derrière lui. Commença alors une longue « chasse au bruit »... lorsque ma mère est descendue. On lui a demandé si elle avait entendu le bruit, elle nous a répondu par la positive mais elle a dit qu'elle pensait que c'était nous. On a alors cherché tous les trois, dans tous les placards, le four, le frigo, les chambres, on a vraiment cherché partout et même dehors pour savoir si quelque chose était tombé mais nous n'avons jamais rien trouvé.


Le deuxième phénomène est arrivé peut être deux ou trois semaines plus tard... Quand ma mère et ma grand-mère sont rentrées des courses, elles sont rentrées dans la maison de ma grand-mère. Cette dernière s'est dirigée vers le lavabo de la salle de bain pour se laver les mains et subitement ; le placard fixé au-dessus de la vasque est tombé du mur. Enfin ; il ne s'est pas totalement détaché, seulement le haut, donc le placard s'est penché en avant comme s’il allait tomber, mais il était retenu par le bas. Ce qu'il faut savoir c'est que ça faisait plus de 20 ans que le placard était fixé au mur, il n'avait jamais bougé jusqu'à cet événement donc nous avons trouvé cela très étrange. Mon père l'a refixé au mur et il ne s'est plus décroché depuis.


Un autre événement étrange s'est passé le lendemain... Nous étions en train de trier les affaires de mon grand-père dans la cave ; il adorait bricoler et pouvait des fois s'enfermer pendant des heures dans la cave avec ses multiples outils ! C'était vraiment SON endroit à lui où personne ne le dérangeait, on peut dire que c'était une de ses passions. Un an après son décès, ma grand-mère a décidé de se débarrasser et de ranger ses affaires. On s'est attelé à cette tâche toute une journée, il gardait tout donc énormément de choses inutiles comme des journaux, des boîtes de conserves, des appareils usagés bon à jeter,... C'est pourquoi ça a été long. Mon grand-père avait sur un mur de la cave, 10 grosses équerres fixées au mur (bout de métal en forme d'angle droit vissé dans le mur, ça sert souvent pour soutenir des étagères). Bref, sur ces 10 équerres étaient posés toutes sortes de morceaux de bois et une échelle, tout comme le placard, ça fait 20 ans que ces équerres étaient vissées au mur avec ces morceaux de bois et cette échelle dessus. Le lendemain, ma grand-mère a entendu un gros bruit à 6 h du matin donc elle nous a appelés et nous avons constaté que 9 des 10 équerres étaient sorties du mur. C'était très bizarre parce que qu'une équerre peut lâcher ou bien deux... mais neuf ! C'est impossible que neuf équerres lâchent toutes en même temps ; même après 20 ans. Je pense que c'est parce-que nous avons touché à ses affaires, à ses biens les plus chers qu’il adorait.


Enfin, et c'est l'événement qui m'a poussée à écrire ce témoignage, il s'est passé quelque chose de très suspect. Récemment, j'ai été chez ma grand-mère pour l'aider à faire du ménage, j'ai donc passé la journée chez elle. Après avoir mangé, j'étais assise sur le fauteuil de mon grand- père, juste à côté de la chaise où il était toujours assis pour manger, faire ses mots croisés où même regarder la télé. Quand il était encore là, à chaque fois que mon frère, mes cousins et moi étions chez mes grands-parents, on était assis sur les fauteuils et mes grands-parents sur leurs chaises respectives. J'étais sur mon téléphone et j'ai vu quelque chose de drôle ; et dans ma tête il y a eu un cheminement du genre "pépé il va trouver ça trop drôle" ; je me suis donc retournée vers sa chaise sur le point de dire en rigolant "pépé regarde c'est trop marrant" puis je me suis ravisée en me rendant compte que c'était impossible. Mais pendant une fraction de seconde j'ai vraiment cru qu'il était là, bien vivant et que je pouvais lui montrer. C'est une sensation étrange parce-que j'étais persuadée de pouvoir lui montrer et qu'il allait rigoler mais quand je me suis rendue compte qu'il n'était pas là sur sa chaise et que je me suis rappelée qu'il était décédé plusieurs années plus tôt ; ça m'a brisé le cœur. C'était un peu comme se réveiller d'un rêve avec un proche décédé un matin sauf que là je ne dormais pas, je n'avais pas rêvé.

Quand j'en ai parlé à mes amies, elles ont simplement dit que c'était une habitude que je n'avais pas perdue mais je sais que ce n'était pas ça parce que ça fait plusieurs années qu'il est parti et ça ne m'était jamais arrivée de faire ça, et puis j'étais vraiment convaincue qu'il était à côté de moi, dans mon cœur j'en étais sûre ; jusqu'à ce que je tourne la tête pour trouver un vide.


Plusieurs fois depuis qu'il est parti, j'ai cru sentir sa bienveillance, quand j'étais triste ou en colère, j'ai souvent senti une sorte de présence réconfortante et je me suis même sentie protégée et je me suis toujours demandée si c'était vraiment lui qui se retrouvait un peu dans une position d'ange gardien ou si c'était mon esprit qui s'inventait ça pour me réconforter ou me protéger et ne pas faire totalement face à la perte de ce proche qui m'était si cher moi qui ai une peur phobique et constante de l'abandon.