• Nox

Les sirènes : d'une légende grecque à une créature monstrueuse

On raconte que le chant d'une créature hybride, mi-animale et mi-humaine, résonne dans les mers et les océans. Munies de lyres et de flûte, ces individus cherchent à séduire les marins afin de les attirer sur leurs rochers pour les tuer. Ce mythe des sirènes perdure depuis des milliers d'années et fascine toujours les plus curieux, cherchant encore à prouver leur existence. Mais qu'en est-il des origines de cette légende ?


légende des sirène fascine depuis toujours © 2019 - 2020 dashinvaine

Aux origines de la légende grecque

Le mythe de la sirène remonte à la fin du VIIIe siècle dans la Grèce Antique. En effet, le premier récit à aborder cette créature fut l'Odyssée d'Homère. Dans cette œuvre, la sirène est une créature vivant en Sicile, sur un rocher près du détroit de Messine. Cette femme, accompagnée d'une flûte ou d'une lyre, charme les marins avec son chant mélodieux. Dès qu'ils entendent la voix envoûtante de la créature, ceux-ci se détournent de leur trajectoire. Les malheureux s'échouent ainsi sur le rocher des sirènes, une prairie recouverte d'os d’hommes venus mourir avant eux dans les mêmes circonstances. On raconte que, même si de nombreux marins sont décédés de cette façon sur les côtes des océans, certains ont survécu aux sirènes.


Ainsi, dans le Chant XII de l'Odyssée d'Homère, on apprend que Circé met en garde Ulysse contre les sirènes. Pour rentrer chez lui après avoir eu une relation avec cette dernière, celui-ci doit quitter l'Île d'Ééa et donc affronter l'océan. Circé lui dit alors : « Les Sirènes [...] charment par leur chant harmonieux, assises dans une prairie, autour d’un grand amas d’ossements d’hommes et de peaux en putréfaction. ». Ulysse garde en tête cet avertissement pendant son trajet de retour et ordonne à ses compagnons de se boucher les oreilles avec de la cire molle. Celui-ci s'attache également au mat du bateau qu'il conduit afin de ne pas se laisser envoûter s'il entend une sirène. Cette solution fonctionne puisqu'il rentre chez lui sans échouer sur le rocher des sirènes. Orphée est également un navigateur qui survivra aux chants de ces créatures, en couvrant leurs voix du son de sa lyre.


Ulysse tenant d'échapper aux sirènes en s'attachant au mât de son bateau ©Domaine public

Si l'on évoque souvent la sirène d'Homère comme un oiseau possédant une tête de femme, celle-ci n'a jamais été décrite comme telle dans l'Odyssée. C'est un mythe raconté plus tard qui viendra ajouter cet aspect physique à la créature. En effet, on raconte que les sirènes étaient les servantes de Perséphone : la fille de Zeus et de Cérès, la déesse des moissons. Son cousin Hadès, dieu des Enfers, tomba follement amoureux de celle-ci et décida de la forcer à se marier avec lui. Pour se faire, il demanda à ses servantes d'occuper Perséphone pendant qu'elle se promenait dans son jardin. Pendant cette balade, le dieu surgit face à la jeune femme et l'emporta avec lui, la laissant disparue aux yeux de ses parents. Apprenant la nouvelle, Cérès transforma les servantes en monstres mi-femmes et mioiseaux, afin de les punir et surtout pour qu'elles l'aident à retrouver Perséphone.


La fin de la vie des sirènes est aussi tragique qu'effrayante. Celle-ci, fières de leurs voix et encouragées par Héra, défient les Muses dans un concours de chant. Mais elles perdent cette compétition et se retrouvent condamnées à être changées en statues après que les Muses aient arrachées leurs plumes pour en faire des couronnes.


La légende nordique : un mythe bien trop peu connu

Mais l'image la plus répandue de cette créature est certainement celle de la femme poisson. Cette représentation date du Moyen-Âge, où la légende de la sirène est apparue de nouveau dans les pays nordiques. Bien qu'il ne reste pas beaucoup de sources concernant ces mythes scandinaves, on sait qu'elles apparaissent dans l'Edda de Snorri Sturlusson. Cet écrivain spécialiste de la mythologie islandaise a écrit durant le XIIIe siècle à propos des sirènes. On les représente alors comme des êtres au buste féminin et à la queue de poisson. Beaucoup les considère comme des monstres marins à l'origine de nombreux naufrages. Au Moyen-Âge, on pense la sirène comme l'égale au diable, idée renforcée par le fait que ces créatures chantent des chansons inspirées par Hadès, le dieu des enfers. À cette époque, les sirènes sont souvent représentées avec des attributs de prostituées comme des peignes ou une chevelure libre et décoiffée, pour insister sur cette mauvaise image qu'on leur accorde. Mais pour beaucoup, ce n'est pas tant la sirène en elle-même qui effraie, mais plutôt son pouvoir. En effet, pour certains, le monde aquatique est comparable au monde de l'au-delà. La sirène, vivant dans l'océan et ayant donc un accès au monde des morts, pourrait être capable de prédire des catastrophes et même la mort.


Beaucoup voient les sirènes comme des créatures démoniaques © 2011 - 2020 MorranArt

Même si, pour la plupart d'entre nous, les sirènes ne sont qu'un mythe, beaucoup pensent qu'elles existent et assurent en avoir déjà vu. D'après le Figaro, le pays qui recense le plus d'apparitions présumées de sirènes est Israël, et plus précisément les côtes de Kiryat-Yam au nord du pays. En 2013, le maire de la ville a lancé un appel à témoin promettant un million de dollars à la personne qui apporterait une preuve matérielle prouvant l'apparition d'une sirène. En revanche, aucune photo ou vidéo n'a été fournie depuis cet appel. Le Canada aussi regorge de sirènes d'après les nombreux touristes qui visitent le pays. Ainsi, en 1967, de nombreux vacanciers traversant la mer bordant le Canada à bord d'un ferry ont pu apercevoir une sirène. Ils décrivent une créature ressemblant à une femme blonde, avec une queue de poisson. Celle-ci était en train de manger un saumon cru au milieu de la mer. Malheureusement, aucun touriste n'a pu filmer cette sirène, et depuis aucune apparition n'a été relevée.


Ainsi, malgré des témoignages sans preuves et des vidéos souvent qualifiées de canulars, l'existence des sirènes n'a encore jamais été prouvée. Cependant, l'océan représente un mystère dont certaines parties restent à explorer. Peut-être apprendrons-nous un jour que des sirènes vivent non loin de chez nous ? Avant de découvrir ces créatures, nous pouvons toujours regarder La Petite sirène, dessin-animé produit par Disney en 1989. Celui-ci met en scène une petite sirène agréable et loin d'être effrayante comme celles décrites par Homère dans l'Odyssée, œuvre qui semble être à l'origine de cette légende…


Constance