• Nox

Les sensations de déjà-vu

On a tous déjà été victime au moins une fois dans notre vie de cette sensation. L'impression qu'on a déjà vécu un moment ou vu un objet placé de la même manière au même endroit, une copie conforme d'un autre moment de notre vie qui n'a en fait jamais eu lieu.


Illustration de sensation de déjà-vu telle que je me la représente © Institut Català de Retina 2018

Je fais partie de ceux qui croyaient avoir fait un rêve prémonitoire concernant le moment où j'avais cette impression de déjà-vu, croyant qu'un précédent rêve dont je n'avais aucun souvenir était devenu réalité. Sensation étrange n'est-ce pas ? Je ne sais pas si c'est le cas de tous, mais pour ma part, dans ces moments-là, je me sens bizarre, comme si mon corps flottait, une sensation de palpitation au niveau du cœur et une chaleur à étouffer émanant de mon corps. Ce sentiment peut durer de quelques secondes à plusieurs minutes.


J'ai ouïe dire qu'il s'agissait d'un problème de coordination entre le cerveau droit et le cerveau gauche pendant un laps de temps très court, ceci provoquant un désordre de perception des yeux et des oreilles, un peu comme un problème de l'oreille interne. Cependant, après quelques recherches, on apprend que cela provient de petites déchargent électriques au niveau du cortex rhinal se trouvant sous l'hippocampe, principalement chez les personnes épileptiques lorsqu'elles font des crises. Cependant, la réaction n'est pas censée être la même chez les personnes ne présentant pas de troubles épileptiques. Pour faire simple, l'hippocampe vérifierait les mémoires et enverrait des sortes de signaux en cas de problème, lorsqu'il y a des différences entre ce que nous vivons et ce que nous pensons avoir vécu auparavant. Cela a été démontré par le biais d'IRM par des chercheurs de l'université St Andrews en 2016.


Cette sensation de déjà-vu serait en fait un moyen qu'a le cerveau de vérifier qu'une situation est bien différente d'une autre similaire. Ce serait une sorte de filtre pour contrer les faux souvenirs et cela signifie donc qu'on a un cerveau en bonne santé qui sait faire le tri. Tout ceci explique pourquoi avec l'âge et le temps qui passe, on se trouve moins souvent touché par la sensation de déjà-vu. Plus on vieillit, moins notre mémoire est efficace et moins notre cerveau est capable d'analyser une ancienne information face à une nouvelle ressemblante.


« Quant aux quelques 30% de la population qui n'auraient jamais vécu un déjà-vu, cela pourrait tout aussi bien être dû au fait que leur cerveau ne fait pas d'erreur. » - Hugo Jalinière, le 23.08.2016 dans Sciences et Avenir.


Judy