• Nox

Les Men In Black

Si quelqu'un vous parle des Men In Black, vous allez sûrement penser aux films avec Will Smith et Lee Jones. Vous n'allez sûrement pas penser aux hommes en noir, les vrais Men In Black. Les êtres qui se cachent derrière ce nom sont beaucoup moins comiques et sympathiques que dans le film.


Les Men In Black sont un groupe de personnages du folklore américain. Ils prennent aussi place dans quelques théories du complot. Mais pour certains, ils sont une réalité. Ce groupe serait notamment chargé d'intimider les témoins d’événements extraterrestres dans le monde entier. On les auraient rencontrés en France, aux États-Unis, en Chine, en Suède, en Grande-Bretagne et d'autres pays encore.


Les Men In Black veulent donc empêcher l'humanité, ou du moins le grand public, d'avoir connaissance des extraterrestres. Ils arrivent le plus souvent en petit groupe de deux ou trois agents. Ils sonnent chez le témoin, que ce soit quelques minutes ou des mois après l’événement. Les hommes en noir entrent et commencent à intimider le témoin. Ils connaissent beaucoup de détails sur cette personne et l’événement qu'elle aurait pu observer. Après leur passage, il ne reste aucune trace d'eux, aucun moyen de les contacter.


Les témoins qui ont parlé de leur rencontre avec les hommes en noir en donnent une description qui est toujours restée cohérente.


Deux Men In Black viennent à votre rencontre ! Mais qu'avez-vous vu pour qu'ils viennent vous voir ? © Nox

Un Men In Black est toujours vêtu d'un costume relativement sombre. Il porte, la plupart du temps, une cravate noire qui tranche sur une chemise blanche immaculée. Avec son chapeau noir, il semble sorti d'un film d'après-guerre. Ses yeux sont souvent cachés derrière de grandes lunettes de soleil, noires également. Son regard est vide, hagard, certains disent même sans âme. Ses cheveux sont noirs, courts et lisses quand ils ne sont pas en brosse. La couleur de sa peau est changeante, elle est olive ou cadavérique selon les témoignages.


Mais plus on les regarde, plus on s'aperçoit de quelques petites choses intrigantes. Son manque de pilosité est étrange. Pas de moustache, pas de barbe et parfois pas de sourcils. Certains ont des défauts physiques : une jambe ou un bras plus long que l'autre, une tête très ronde, trop ronde pour être normale. Leur démarche est parfois rigide et calculée, comme s'ils marchaient pour la première fois dans ces corps. La voix des hommes en noir est décrite de plusieurs façons : électronique, nasillarde, monotone. Leur attitude face aux témoins est parfois déconcertante. Les hommes en noir sont parfois intrigués face à des objets plus que triviaux : des stylos ou bien des aliments. L'accessoire de prédilection des Men In Black est leur voiture. On les voit arriver ou repartir avec des voitures silencieuses et luxueuses. Que ce soit une Cadillac ou une Lincoln Continental, les voitures sont toujours noires.


Screenshot du trailer de Men In Black 1. Will Smith et Tommy Lee Jones sont les Men In Black les plus comiques jamais décrit. © Columbia

En plus de tous ces éléments étranges et pas très rassurants, les Men In Black semblent avoir des capacités surhumaines. Certains témoins racontent que la discussion s'est déroulée par télépathie. La plupart des personnes ayant fait leur rencontre ont eu la désagréable sensation que les Men In Black pouvaient lire dans leur esprit. Les hommes en noir en savent déjà beaucoup sur les témoins et ce qu'ils ont vu avant même que ceux-ci en parlent à quiconque. Comment en savent-ils autant ? Pendant la discussion, les témoins sont pris d'une sensation de malaise. Le sentiment d'un cauchemar dont on ne peut sortir. Le temps semble suspendu, comme si le témoin était tombé dans une autre dimension. Aucun bruit ambiant ne filtre. Seule la conversation avec les hommes en noir semble exister.


En prenant en compte tous ces éléments étranges, une autre question se pose : que sont les hommes en noir ? De vrais humains n'auraient pas cet aspect ''inhumain'' qu'on prête aux Men In Black. Si ce sont des agents gouvernementaux, ils ont une drôle d'allure. Ils altèrent peut-être leur apparence pour protéger leurs identités et celles de leurs collègues.


Les hommes en noir pourraient aussi être des humains qui travaillent avec des extraterrestres. Ils assurent leur sécurité et leur discrétion en échange d'on ne sait quel procédé. Ou alors, ce ne sont pas des humains. Plusieurs hypothèses rentrent alors dans la course.


Les hommes en noir pourraient être des humains synthétiques. Quelqu'un, que ce soit un humain ou une toute autre créature, pourrait les avoir créer pour régler les affaires extraterrestres sans se mettre sous le feu des projecteurs. Ils auraient donc des réactions peu communes en raison de leur nonhumanité. Si les Men In Black ne sont pas humains, ils peuvent aussi être des extraterrestres qui ont pris une apparence humaine. Si les extraterrestres savent qu'ils ont été vus par des humains, ils peuvent directement aller les voir ou envoyer les leurs, dissuader les témoins d'en parler. Ils assurent leur propre sécurité.


La première utilisation de l'expression de Men In Black nous vient de Gray Baker dans son livre ''They knew too much about flying saucers'' de 1956 (Ils en savaient trop sur les soucoupes volantes). Le livre évoque l'incident de l'Ile Maury de 1947. Après avoir observé le passage d'un groupe d'OVNI, Monsieur Dahl a été contacté par un homme mystérieux habillé en noir. Celui-ci lui a conseillé de se taire à propos de l'incident. Plus tard, le public apprendra que l'incident était un canular. La notion de Men In Black et d'OVNI sont entrés au même moment dans la culture mainstream avec ce livre.


Depuis, quelques histoires d'hommes en noir sont restées dans les esprits comme celle des français Jimmy Guieu et de Jacques Bergier ou l'aventure de l'américain Grant Brellant. Nous allons ici nous pencher sur deux apparitions des Men In Black, l'affaire Bender et celle du Sheraton Hotel.



Dessin de ce qu'a vu Alfred Bender, un MIB © Albert Bender dans son livre ''Flying Saucers and the Three Men"

Alfred Bender est le directeur de l'International Flying Saucer Bureau (le Bureau International des Soucoupes Volantes) fondé en 1952. Ce groupe amateur américain de recherche sur les OVNI est en pleine ascension. En 1953, et au sommet de sa gloire, Alfred Bender annonce avoir fait une découverte capitale sur la nature des OVNI dans un magazine sur les soucoupes volantes. Il va publier toutes ces informations dans le magazine Space Review.


Peu de temps après, alors qu'il est allongé dans sa chambre, Alfred se sent observé. Il se redresse et voit trois hommes en noir dans la pièce. Les yeux des hommes s'illuminent, tout comme leur visage. Les trois hommes convergent vers lui. Alfred décrit une douleur insupportable au-dessus de ses yeux. Il reçoit alors un message télépathique. Les hommes lui confirment que ce qu'il sait est juste, mais qu'il ne doit pas le publier et lui affirment qu'il doit fermer son association.


Alfred est terrifié. Le lendemain, il dissout son association et ne publie pas ces révélations. Il ne racontera sa terrible soirée que des années plus tard. Cependant, cette histoire semble tombée à point nommé. L'association était en réalité en perte de vitesse et de crédibilité, d'autant plus qu'elle avait accumulé des dettes. Alfred Bender ne perd pas sa crédibilité face à la communauté ufologique car ces visiteurs lui ont confirmé qu'il avait raison. Alors, entre véritable visite et création d'un mythe, la question se pose.


Le Sheraton Hotel :


L'histoire qui suit est plus récente. Nous sommes en 2009 aux chutes du Niagara. Du côté canadien des célèbres chutes se situe le Sheraton Hotel.


Le 2 mai 2009, deux hommes rentrent dans l'hôtel. Ils demandent au garçon du lobby à voir le manager général de l'hôtel et l'un des employés de la sécurité. Les deux hommes veulent s'entretenir avec eux. L'employé est au regret de leur annoncer qu'ils ne sont pas là aujourd'hui. Peu convaincus par cette idée, les deux hommes parcourent l'hôtel à leur recherche. Le garçon du lobby décrit les deux hommes comme très mystérieux. Ils sont très synchronisés, portent tous les deux des costumes noirs, des chapeaux noirs, des chemises blanches et des cravates noires.


Screenshot de la vidéosurveillance de l'hotel. Les deux hommes rentrent dans le lobby. © Normal Paranormal

Pendant que les deux hommes parcourent l'hôtel, le garçon vaque à ses occupations. Quand il revient au lobby, les deux hommes ont disparu. Une autre employée de l'hôtel les croise alors. Elle se fige en constatant qu'ils n'ont aucune pilosité faciale et semble avoir une perruque sous leur chapeau. Les deux individus lui parlent de gouvernement et de conspiration, en lui annonçant qu'ils recherchent le manager. Autre fait intriguant : les deux hommes ne clignent pas une seule fois des yeux. Une impression dérangeante la gagne car ils semblent pouvoir lire dans ses pensées.


Le lendemain, le manager prend son poste. Le garçon le prévient du passage des deux hommes. Le manager est, à juste titre, très intrigué. Il va alors trouver les enregistrements de la vidéosurveillance du lobby de l'hôtel. C'est là qu'il voit les deux hommes en noir, les Men In Black. Autre détail étrange : les Men In Black ne réapparaissent pas dans la vidéosurveillance et ne semblent pas être sortis de l'hôtel. Ils semblent s'être volatilisés.


La vidéosurveillance de l’hôtel est maintenant disponible sur Internet. Elle a été transmise directement par le manager qui a été le premier à la regarder.


Les employés de l'hôtel que recherchent les MIB ne sont pas n'importe qui. En effet, quelques mois plus tôt, le 14 octobre 2008, le manager de l'hôtel et un des employés de la sécurité auraient vu passer au dessus des chutes du Niagara un OVNI triangulaire gigantesque et silencieux. Le manager va aussi apercevoir une semaine plus tard un autre OVNI triangulaire plus haut dans le ciel. Les MIB voulaient sûrement parler aux deux hommes de ce qu'ils ont vu. Ils ne sont pour autant jamais revenus à l'hôtel.


Les Men In Black sont bien plus qu'un film, ils sont une réalité pour certains ufologues et théoriciens du complot. Peut-être nous empêchent-ils d'en savoir plus sur nos voisins d'autres planètes. Ou peut-être ne sont-ils que le fruit du délire de certains ufologues. À vous de trancher.


Emilie