• Nox

Les gnomes et Weleda

Nombreux sont ceux qui croient en la magie. L’obsession pour les forces célestes et pour ces pouvoirs fantasmagoriques est aujourd'hui, comme déjà à l'époque, bel et bien présente. Il arrive que certains y croient, que d'autres non, alors qu'a contrario, certains n'ont guère d'avis sur le sujet, stipulant que tout cela n'est que le fruit de l'imagination débordante de beaucoup d'individus. Néanmoins, seriez-vous surpris d'apprendre que des rituels magiques font partie de votre quotidien ? Et si vos produits de beauté préférés résultaient de rituels d'origine ésotérique sur fond de doctrine ? Soyez donc heureux (ou non) d'apprendre que si vous utilisez des produits Weleda, la magie fait partie intégrante de votre quotidien.


Mais alors, à quoi correspondent exactement ces rituels ? De quel courant magique sont-ils issus ?


Bienvenue dans le monde de la médecine anthroposophique, plus généralement de l'Anthroposophie. Ce courant de pensée, parfois traduit comme une philosophie, a été créé aux alentours de 1910 par un économiste, philosophe, botaniste, occultiste, théologien, dramaturge, artiste (et bien plus) du nom de Rudolf Steiner. Les fondements même de ces idées reposent sur le lien entre le corps terrestre et les corps céleste et plus particulièrement sur un lien profond avec la nature. S'inspirant de près du bouddhisme et du l’hindouisme pour leurs idées concernant le karma et la réincarnation, il semble qu'au même titre que les chrétiens, ils considèrent le Christ comme le grand sauveur de l'humanité. Pour faire simple, l'idée derrière cette dite « philosophie » est de se prôner et faire-valoir le rapport convergent du monde spirituel avec le monde terrestre par le biais de rituel, de philosophie et parfois de méditation.


Cette philosophie mélangerait la science et l'ésotérisme. Qualifiée de secte pour un grand nombre de personnes en raison de la quantité de ses fidèles, de ses pratiques et de son implantation presque anodine dans notre monde moderne (notamment en politique avec le principe de tripartition sociale, dans la religion avec la communauté des chrétiens, en art avec l'eurythmie, en éducation avec la « pédagogie Steiner-Waldorf et même en terme de médecine visant à l'accompagnement des personnes pourvues d’handicap avec le mouvement camphill) il semble néanmoins que ce terme soit à prendre avec des pincettes car, même si tout prouve le contraire, rien n'est tout à fait avéré.


Photomontage fait par moi avec comme base le Logo Weleda ©Nox France

Mais revenons-en aux faits, le rapport avec la célèbre entreprise Weleda qui commercialise des « médicaments anthroposophiques ». La plupart de leurs produits sont concoctés à l'aide de divers rituels impliquant la magie. En clair, cela se traduit par l'association de puissances surnaturelles avec des ingrédients matériels destinés au plus grand nombre. Cette pratique consiste à, après avoir préparé leurs produits, procéder à un mélange nommé « le mouvement de l'hemniscate » qui se traduit par une forme de 8 répétée inlassablement. Ce rituel serait aussi pratiqué dans un lieu-dit « sacrée » pour la communauté.


Ce symbole/cette forme a une place très importante dans la doctrine des anthroposophes. Elle correspondrait à un talisman. Cette forme étant introduite à leurs produits par le biais de cette façon de mélanger, aurait pour effet de créer une sorte de « collision » entre le monde suprasensible et la matière terrestre et cela sans en informer leur clientèle. D'après eux, cela aurait pour effet d'attirer des êtres surnaturels avec lesquels ils travaillent au quotidien : les gnomes et les sylphes.


Les anthroposophes traduisent eux-mêmes leurs produits comme étant des potions magiques qu'ils utilisent eux-mêmes dans leur quotidien, chose qui semble tout à fait logique à première vue. Le problème se situe en réalité à plus grande échelle. Même s'il n'est logiquement pas interdit de commercialiser des produits « magiques », il est juste de dire que l'entreprise se doit d'être claire avec ses consommateurs. Les publicités vantant les produits de Weleda sont nombreuses mais aucune ne cite l'aspect magico-religieux qui se situe derrière ces opérations commerciales. Aspect d'autant plus grave que ces pratiques ne sont pas autorisées dans d'autres religions et que, pour un croyant, aller à l'encontre de sa religion peut être une situation d'autant plus embarrassante. Cet aspect ne concerne pas seulement les personnes religieuses ! Les simples pratiquants ou non de magie ne sont pas en reste ! Le but « magique » est expliqué dans les grandes lignes, mais les réels effets de ces rituels ne sont que très peu détaillés. De ce fait, il est juste de dire que les utilisateurs de produits Weleda sont victimes de rituels magiques à leur insu dont seule la firme connaît les effets.


Mais hélas, cela ne s'arrête pas là. Énormément d'idées revendiquées par cette philosophie sont susceptibles d'aller à l'encontre des convictions de ses consommateurs et pas seulement à cause de l'aspect magico-religieux de la doctrine. Dans un premier temps et en rapport direct avec l'actualité, sachez que le mouvement comprend aussi une forme de doctrine raciale en opposition direct avec le vivre ensemble. Pour faire simple, l'évolution de l'humanité se traduirait selon eux, par une forme de hiérarchie impliquant diverses phrases d'évolutions. Cette fameuse évolution de l'humanité serait entièrement prévue et dirigé par des êtres célestes et il semble que certaines ethnies ne soient les bienvenues dans cette fatale et nécessaires évolution. Ainsi, les asiatiques (plus particulièrement les chinois), les noirs africains et afro-américains ainsi que les amérindiens seraient des résidus de précédentes évolutions, des individus n’ayant pas eu les capacités d'atteindre le rang de la somptueuse et parfaite « race aryenne » (d'après les dire de Steiner) reflet de la pureté de « la race blanche » mais aussi incapable (d'après les êtres célestes cette fois-ci) d'atteindre d'autres stades de l'évolution humaine. Par conséquent, dire que les fondements raciaux de la doctrine sont profondément racistes et absolument intolérables, d'où l'opposition aux convictions modernes qui peinent à faire-valoir les bienfaits du vivre ensemble et l'unité de la race humaine réfutant toute distinction raciale.


Dans un contexte différent mais toujours en rapport avec nos problèmes sociétaux moderne, l’Anthroposophie s'oppose aussi à toute forme de vaccination au profit de « méthodes plus douces » à base de plantes. Beaucoup d'école Steiner ont été victimes d'épidémies de rougeole. La médecine anthroposophique se référerait à « l'intuition de médecin » comme diagnostique et prônerait la médication végétale parfois en complément de la médecine traditionnelle, parfois non. Le sujet de la médecine anthroposophique pourrait faire l'objet d'un article entier tellement elle est l'objet de scandale et de dérive.


Il semble donc que l'éthique de l'entreprise Weleda adepte d'ésotérisme soit légèrement discutable. Il reste juste de dire que, même si l'utilisation de rituels magiques est avérée mais pas revendiquée, les propos du fondateur de la doctrine sont tout de même à dissocier de l'entreprise car ils n’en ont jamais revendiqué les idées. L'important ici était de comprendre et de mettre en lumière les pratiques magico-religieuses derrière les produits de la marque (qui, malgré ça sont pour la plupart composés de plantes et de peu de produits nocifs) dont peu de personnes sont au courant et qui sont susceptible de les heurter dans leur foi. Il est d'ailleurs fort probable que d'autres entreprises utilisent la magie dans la préparation de leurs produits. En connaissez-vous ?


Ju_Lie