• Nox

Les créatures mythologiques : qui sont-elles ? (Partie 3)

Créatures beaucoup moins populaires dans notre civilisation, elles ne sont pas pour autant complètement inconnues. Nous les avons toutes déjà vues en sculpture ou dans les films, beaucoup en ont déjà entendu parler mais ne sauraient pas nous donner leur nom en voyant une représentation.


Mythologies asiatiques :

De nombreuses créatures des mythologies asiatiques sont assez communes, notamment les dragons qui sont nombreux, mais on connaît également le kitsune signifiant « Femme-renarde ». Les deux créatures présentées ci-contre ne nous sont pas totalement inconnues : leur nom ne nous est pas étranger, mais les légendes cachées derrières sont floues dans notre mémoire.


Le Qilin:

Le Qilin est connu sous son autre nom de licorne asiatique. Il ne ressemble pas du tout à celle d'Occident : il a un corps de cerf, des sabots de cheval, une queue de bœuf, un pelage multicolore ainsi qu'une corne au milieu du front semblable aux bois des cerfs. Malgré tout, on le représente souvent avec une tête de dragon et deux cornes sur la tête. On dit qu'il s'agit d'une créature bienveillante, sage, mais également végétarienne. Par peur d'écraser les plantes sur son passage, le Qilin serait doté d'un pouvoir lui permettant de se déplacer sans les toucher, et il pourrait également marcher sur l'eau. Il est le symbole de la justice et, grâce à sa corne, serait capable de séparer les gens mauvais des bons, ainsi, il pourrait également cracher du feu pour punir une personne malveillante.


Représentation des différentes licornes selon les cultures © 2012 - 2020 Megaloceros-Urhirsch

On le voit moins souvent représenté que le phénix ou les dragons en raison de son ancienneté. En revanche il est tout de même souvent décrit avec un corps recouvert d'écailles et des sabots de bœuf. Durant longtemps, on érigeait des statues aux abords des palais et des temples puisqu'il représentait beaucoup de choses très importantes aux yeux des humains, notamment le succès, la prospérité, la longévité, la fortune, la santé, la fertilité et la protection. Le Qilin a une symbolique d'autant plus forte puisqu'elle serait la « licorne donneuse d'enfants ». Son nom aurait été modifié puis donné aux Pokemon de quatrième génération dits « fabuleux ». Il apparaît dans Princesse Mononoké en tant que dieu-cerf. Il serait également un dragon ancien en forme de licorne dans le jeu-vidéo Monster Hunter sous l’appellation « kirin », son nom japonais. Dans My Little Pony : Les amies, c'est magique, l'espèce kirin apparaît lors de la saison 8 épisode 23, semblables à des chevaux mais avec une corne au milieu du front ainsi que des écailles sur le dos et des pattes de bœuf.


Le Nian :

Dans la culture chinoise, le Nian est un monstre démoniaque semblable à un lion avec une corne au milieu du front, ayant la forme de celle d'un rhinocéros et possédant des dents pointues. Selon les légendes, il rendait visite aux villages à la fin de l'année lunaire pour chasser ses habitants ainsi que le bétail. Un jour, un homme mystérieux proposa une solution pour faire fuir le monstre : il fallait rester dans les maisons, la lumière allumée, avec des couleurs vives, de préférence le rouge, sur les portes et les vêtements. Il faudrait s'amuser, rigoler ; ceci faisant peur au Nian, il s'enfuirait. On dit que sur le passage de ce monstre, les arbres fanent, les feuilles s'éparpillent et l'herbe ne pousse plus.


Dessin du Nian © 2018 - 2020 rhunevild

Aujourd'hui, l'acte ayant fait fuir le Nian est reproduit chaque année au Nouvel An chinois, il s'agit d'une tradition qui ne mourra probablement jamais. Cependant cette tradition a bien évolué :plus le temps passe, plus les festivités sont grandes, auparavant on ne faisait que mettre des banderoles rouges près des portes, et on gardait la lumière allumée chez soi tout en s'amusant. Aujourd'hui on se balade dans les rues avec de la musique et des représentations du Nian sous forme de costumes extravagants et, bien entendu, rouges. Le monstre est représenté dans Princesse Mononoké par le dieu-cerf, comme pour le Qilin, cependant dans ce récit, il n'est pas démoniaque, il s'agit de la créature du Nouvel An lunaire et c'est lui qui décide s'il doit y avoir la vie ou la mort. Par ailleurs, on voit bien dans le film que lors de son passage, à certains moments, les plantes meurent, comme pour le Nian. Malheureusement, on voit très peu cette créature dans l'art, les films ou les livres puisqu'il s'agit d'un monstre démoniaque, un pur produit du mal, mais la fête du Nouvel An chinois fait son travail pour perpétuer la tradition.


Mythologie indienne :

Contrairement aux créatures chinoises, celles de la mythologie indienne nous sont en grande partie inconnues en Occident. L'une d'entre elles est toutefois loin de nous être étrangère ; il ne s'agit pas véritablement d'une créature, mais d'un dieu que tout le monde connaît.


Ganesh :

Ganesh aurait quatre bras, un corps d'enfant et une tête d'éléphant avec une seule défense, cette étrange créature est un dieu, il est le lien entre les humains et les autres dieux. La naissance de cette divinité est des plus basiques : une femme, Parvati, enfanta pendant l'absence de son mari, Shiva. Un jour, elle prit son bain et demanda à son enfant de garder la porte afin que personne n'entre. Son mari et son fils, ne se connaissant pas, livrèrent un combat dans lequel Ganesh eu la tête coupée. On demanda alors de ramener une tête d'animal pour remplacer celle tombée, c'est à ce moment là que Ganesh reçut sa tête d'éléphant. Sa forme finale le désigne comme le dieu du savoir, d'où l'expression « avoir une mémoire d'éléphant ».


Dessin de Ganesh © 2006 - 2020 abraaolucas

L’origine de Ganesh, comme toutes les histoires des dieux et déesses de l’hindouisme, est symbolique. Elle est vouée à nous aider à mieux nous comprendre nous-mêmes, ainsi que le monde qui nous entoure. On célèbre ce dieu par une fête s'étalant sur dix jours, durant laquelle on peut voir défiler des chars représentant le dieu. Ganesh est beaucoup représenté en sculpture et en peinture en Inde, cependant il n'est pas autant mondialisé que certains dieux de différentes cultures, ou que certaines créatures mythologiques. Malgré tout on peut l'apercevoir dans les films ou les séries lorsqu'il y a un lien avec l'Inde ou les hindous. Par exemple, dans Sense 8, série dans laquelle huit personnes dans le monde sont reliées par la pensée, l'une d'entre elles est originaire d'Inde et on la voit souvent prier face au dieu Ganesh. De plus, il existe de nombreux livres spécifiques à son histoire, son symbolisme. Malheureusement, ce dieu est tout de même moins connu de notre culture que le dragon ou d'autres créatures mythologiques.


Mythologie Perse :

La mythologie perse se rapproche beaucoup de l'hindouisme, tout en étant bien différente. La mythologie perse n'a que deux dieux principaux dont Ormazd qui est un dieu commun avec l'Inde où le même dieu s'appelle Ahura Mazda. Dans de nombreux récits, il est dit que la Manticore est hindoue alors qu'elle vient de la culture perse.


La Manticore :

La Manticore tient son nom de l'étymologie « mardikhouran » et « martya xvar » signifiant tous deux « mangeuse d'hommes » en perse. Il s'agit d'un lion à tête humaine ayant une queue de scorpion et parfois des ailes semblables à celles des chauve-souris ainsi que des cornes, mais pour ce dernier point, c'est bien moins fréquent. Elle aurait sur sa queue des piquants qu'elle serait capable de projeter pour tuer ses proies. On dit que sa peau serait capable de repousser les sortilèges, et sa piqûre provoquerait une mort instantanée. Même si elle provient de la mythologie perse, on dit qu'elle serait originaire d'Inde. Le son qu'elle émettrait serait semblable à une flûte ou une trompette, et elle serait capable d'imiter la voix des hommes.


Représentation de la Manticore © 2019 - 2020 Takeda11

Cette créature apparaît dans plusieurs films et séries de notre temps. Dans Percy Jackson : La Mer des Monstres, on peut voir une Manticore sur le navire Princesse Andromède de Luke Castellan et dans le livre Percy Jackson : Le Sort du Titan, on mentionne également cette créature où elle apparaît sur ordre de Cronos, sous l'identité du Professeur Thorn. La Manticore apparaît également dans Les animaux fantastiques de J.K. Rowling, elle est également mentionnée à plusieurs reprises dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban ainsi que Harry Potter et la Coupe de Feu. Le jeu de rôle Donjons & Dragons l'utilise également. Dans Le Trône de fer de George R. R. Martin, elle est le blason de Sir Amory Lorch. Dans ARK : Scorched Earth, un jeu-vidéo, la Manticore fait partie des créatures que l'on doit chasser ou apprivoiser. De plus, elle apparaît dans la série Grimm, mettant en scène de nombreux monstres et légendes transcrits dans les histoires des frères Grimm ou dans les contes de différentes cultures. Comme quoi, cette créature est plus connue et répandue qu'elle n'en a l'air.


Mythologie sémitique :

Les créatures de la mythologie sémitique proviennent généralement de la Bible hébraïque, puisqu'elles sont issues à l'origine de la culture orientale et tout particulièrement de la religion juive. Ce que l'on sait, c'est que de nombreuses figures connues proviennent des mythes sémites, Lilith et les Nephilims sont probablement les plus populaires.


Le Léviathan :

Le Léviathan est le symbole du chaos. Il s'agit d'un monstre marin dont la taille varie selon les récits entre six et soixante-quinze mètres. Il serait semblable à un serpent géant sillonnant les mers. Selon Le Livre de Baruch, il surgit lors du cinquième jour de la Création, en même temps que Béhémoth, créature gigantesque régnant sur les terres ressemblant tantôt à un hippopotame, tantôt à un rhinocéros. On le confond avec le dragon car de la fumée sort de ses naseaux et des flammes de sa gueule. Il laisse sur son passage une traînée blanche, semblable aux cheveux d'un vieillard. Les ondulations de son corps sont responsables des vagues, et quand il se dresse la mer se retire.


Représentation du Léviathan © 2016 free4fireYouTube

Il apparaît dans de nombreux récits, Hobbes en fait une œuvre philosophique à des fins politiques dans laquelle il compare l’État à la créature biblique. Dans Moby Dick d'Herman Melville, le Léviathan serait en fin de compte une baleine. Dans Les Misérables de Victor Hugo, les égouts de Paris sont décrits comme étant les intestins du Léviathan. De nombreux livres portent le nom de l'animal légendaire. Dans l'univers de Star Wars, il existe cette créature dans des versions terrestres et aquatiques. Dans Atlantide, l'empire perdu, le Léviathan est le gardien de la cité engloutie, il est représenté sous forme de robot gigantesque issue de la technologie atlante. Dans Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit, Bill Turner nomme « Léviathan » le Kraken. Dans Supernatural, les Léviathans sont les premières créatures créées par Dieu avant les anges et les humains, ils sont enfermés au purgatoire afin d'éviter qu'ils dévorent toutes les nouvelles créations de Dieu. Dans Elementary, le Léviathan est un coffre secret impénétrable. De nombreuses autres œuvres font référence à ce monstre, il serait bien trop long de toutes les citer, cependant cela prouve que cette créature, qui ne semble pas être la plus emblématique, fait tout de même beaucoup partie de la culture populaire.


En fin de compte, de nombreuses créatures nous parviennent de différentes cultures et en font des éléments importants de notre société. Même si certaines sont moins connues que d'autres, elles n'en sont pas moins importantes dans le monde entier. Bien évidemment il en existe plein d'autres, mais beaucoup moins répandues et moins communes dans les civilisations occidentales, peu représentées et utilisées dans l'art, les films ou même les livres. Quoi qu'il en soit, le Léviathan est la créature qui m'intrigue le plus, et vous ?


Judy