• Nox

Leah Roberts, d’un voyage ressourçant à la tragédie

« Je ne suis pas suicidaire, au contraire ». Ce sont les derniers mots que Leah Roberts écrira à sa sœur. Sa disparition reste encore aujourd’hui un mystère. Kidnapping ? Fugue ? Disparition programmée ? Qui était réellement Leah Roberts ? Quelles étaient ses intentions ?

Leah est née en 1976 aux États-Unis. Au premier abord, elle donne l’image d’une personne très heureuse, gentille et agréable. Cependant, lorsque l’on creuse un peu plus, on peut se rend compte de la vie chaotique que mène cette jeune fille. Alors âgée de 17 ans, cette dernière va brutalement perdre son père suite à une maladie pulmonaire chronique. Trois ans plus tard, à peine rentrée dans sa première année d’université, la jeune fille de 20 ans se retrouve orpheline après le décès de sa mère suite à un arrêt cardiaque.


En 1998, un accident de voiture va provoquer un déclic chez Leah. Elle exprime avoir eu la sensation de mourir et de se sentir renaître. Elle est dorénavant persuadée que sa vie ne sera pas pleinement accomplie si elle se limite aux études, au fondement d’une famille… C’est l’écrivain Jack Kerouac qui va augmenter cette soif de vivre chez Leah, avec son roman On the Road.

Le 9 mars 2000, tout se concrétise pour la jeune fille. Au volant de sa Jeep, elle part sans prévenir. Elle ne prend avec elle que son chat, des vêtements et 3 000 dollars. Ses proches, habitués à son comportement imprévisible depuis quelques temps, ne vont prévenir la police que quelques jours plus tard. Seules les transactions bancaires sont là pour rassurer la sœur de Leah, sa dernière transaction sera dans une station essence en Oregon. La jeune fille souhaitait simplement découvrir tout ce dont son auteur favori vantait dans ses livres. C’est donc ce 13 mars, dans cette pompe à essence, que les mouvements bancaires de Leah cesseront à jamais.

Le 18 mars 2000, le jour de l’anniversaire de sa sœur, la voiture de Leah est retrouvée dans une forêt isolée, sans Leah ni son chat à l’intérieur. On aurait pu croire à un simple abandon de la voiture de la part de Leah mais ce que les enquêteurs trouvent à l’intérieur va semer le trouble. Il n’y a aucune trace de sang, la ceinture est intacte, comme si la voiture était vide lorsqu’elle a foncé dans un talus à 40 km/heure. Les enquêteurs retrouvent des couvertures, des serviettes sur les vitres de la voiture, des CD, de la nourriture pour son chat et 2 500 dollars mais surtout, l’alliance de sa mère qu’elle n’enlevait jamais de son doigt.

C’est après cette découverte que les recherches commencent. Les enquêteurs sont à l’affût du moindre petit indice sur Leah. Ils vont recevoir deux coups de fils intéressants : un premier où un homme va parler d’un certain Barry, qui aurait été avec Leah la dernière fois où elle a été aperçue. Malgré un portrait-robot, Barry reste un mystère. Plus tard, un deuxième appel étrange va troubler la police : un homme va décrire parfaitement Leah en disant l’avoir aperçue, mais au moment de révéler son identité, celui-ci raccroche. Cet appel est le dernier en ce qui concerne l’affaire Leah Roberts.


Quelques années plus tard, on découvre que la voiture de la jeune fille a été trafiquée. Le câble d’accélération a été coupé, ce qui a permis à la voiture d’accélérer sans pouvoir freiner. Des empreintes digitales d’homme ont également été retrouvées sur l’un des vêtements de la jeune fille. Ce sont les dernières informations que nous avons sur cette disparition.

Cependant, trois grosses théories vont naître de cette mystérieuse affaire. Premièrement, certains pensent que Leah a elle-même mis en scène sa disparition, afin de couper tout lien avec la vie chaotique qu’elle menait. Cette théorie se justifie par l’obsession d’une nouvelle vie qu’elle laissait entendre. Sa sœur et sa meilleure amie s’opposent totalement à cette théorie, elles sont persuadées que malgré le caractère totalement imprévisible de Leah, elle n’aurait jamais été capable de partir sans prévenir les seules personnes de son entourage qui lui restaient. Deuxièmement, une théorie énonce que Leah est simplement tombée sur la mauvaise personne au mauvais moment. Nous sommes ici dans l’hypothèse d’un kidnapping par un homme (ce qui justifie l’ADN masculin trouvé sur son vêtement dans sa voiture) désirant la garder pour lui seul. Leah serait, d’après cette théorie, potentiellement toujours en vie. Enfin, la dernière théorie, un peu moins probable au vu des preuves trouvées par les enquêteurs, serait que Leah a, par miracle, survécu à l’accident. Mais comme dans beaucoup d’accidents, elle aurait fait une amnésie : ce qui justifierait que l’on ait trouvé les serviettes de cette façon sur le vitrage de sa voiture. Mais on ne sait pas ce qui se passe pour elle à la suite de cette amnésie…

C’est ainsi que l’affaire de Leah Roberts reste encore actuellement un mystère. Il ne reste plus qu’à espérer la retrouver en vie, dans le meilleur des cas, mais également de trouver l’homme dont l’ADN correspond à celui retrouvé dans sa voiture.


Emma