• Nox

Le Village Inunaki



Le japon. Destination de rêve pour bon nombre de touristes tant pour son monde décalé que par son originalité. Pourtant, un mystérieux village, isolé de tous, serait dangereux. Des disparitions inexpliquées, du cannibalisme… Quel est ce village que tout le monde craint ?


C’est entre les années 1600 et 1780, en pleine Ere Edo et se situant aux alentours de Miyawaka, que le village Inunaki vit principalement du commerce de la production de bois, grâce à son emplacement, près d’une forêt. Exclu de la ville, ce village connaît une vie paisible. A partir de 1889, il sera sous la juridiction de la commune de Fukuoka. Durant la Seconde Guerre Mondiale, le village va survivre en fournissant du charbon à l’armée japonaise. Après ce conflit, l’agriculture ainsi que la vente de charbon permettront au village de vivre.

Malheureusement, le village a commencé à décroître du fait que les plus jeunes habitants ont commencé à quitter leurs habitations pour se rapprocher de la ville afin de trouver un emploi. Cet exode a entraîné par la suite la disparition d’infrastructures et la fermeture de plusieurs magasins. De plus, le site est choisi pour la construction d’un barrage. Cette décision n’a fait qu’accroître l’exode. Le village est alors déplacé et c’est en 1959, qu’il va connaitre une inondation qui détruira entièrement l’entrepôt de stockage du charbon ainsi que le cimetière. Suite à cette immersion, de nombreux panneaux préventifs sont installés près de l’ancien site du village, rappelant aux passants les différents dangers auxquels ils s’exposent s’ils ne respectent pas les interdictions d’entrée (risque d’accident, pièges contre les bêtes sauvages, etc).


Lorsque l’on arrive à l’entrée du village, un panneau aurait pour inscription : “les lois constitutionnelles du Japon ne s’appliquent pas ici “. Jusque-là, tout individu rationnel va se poser des questions ou si c’est un curieux, il va poursuivre son chemin sans prendre en considération l’inscription qu’il vient de lire.


Selon la rumeur et pour une raison tout à fait étrange, tous les appareils électroniques ne fonctionnent pas et les habitants du lieu y pratiqueraient l’inceste, le cannibalisme et parfois même, le meurtre. Toutes les personnes qui se sont rendues à Inunaki n’en sont jamais revenues. Pourtant aujourd’hui, nous écrivons cet article. Y aurait-il eu un survivant de ce lieu pour transmettre le message à la population ?


Le village Inunaki existe bel et bien mais a été victime de l’urbanisation croissante. Mais livré à lui-même, comment le reste des habitants a pu survivre dans un monde où l’urbanisation ne cesse de croître ? Cette légende proviendrait-elle d’une rancœur de ses habitants ? La réponse se trouve dans ce village.


Roxanne