• Nox

Le Triangle des Bermudes : a-t-on percé tous ses mystères ?

Des boussoles qui se dérèglent au milieu de l'océan, des avions et des bateaux qui disparaissent sans laisser de trace, des témoignages de rescapés affirmant avoir vu un vortex se former dans la mer... Ces récits pourraient parfaitement convenir à un scénario de film de science-fiction et pourtant, il s'agit bien de la réalité. En effet, depuis des siècles, on recense de nombreuses disparitions inexpliquées en plein cœur de l'océan Atlantique, dans une zone prénommée « le Triangle des Bermudes ». Alors que les scientifiques tentent d'y apporter une explication rationnelle, cet endroit demeure un mystère pour les passionnés de paranormal.

Le 5 décembre 1945, une escadrille d'entraînement surnommée le Vol 19 décolle de la base de Fort Lauderdale en Floride pour se diriger vers la Nouvelle Zélande. L'unité, composée de cinq Grumman TBM Avengers, des torpilleurs utilisés par l'armée américaine, regroupe une dizaine de soldats inexpérimentés dirigés par le lieutenant Charles Taylor. L'expédition dans laquelle s'envolent les hommes consiste à effectuer un bombardement aérien afin de former les futurs soldats. Après plus d'une heure d’entraînement, l’escadrille entame un demi-tour pour regagner la Floride. C'est alors qu'en plein vol, le lieutenant Taylor s'adresse à la base par radio, affirmant que ses boussoles magnétiques ne fonctionnent plus. Désorienté, l'équipage pense s'orienter vers Fort Lauderdale quand en réalité il se dirige à contre-sens, vers la mer. L'escadrille est perdue, et la base maritime perd le contact radio qui la reliait à ses soldats.


Alors que les heures passent sans nouvelle de l'escadrille, on envoie un hydravion afin de rechercher l'équipage et les avions perdus, en vain. Le vol 19 et son équipage, ainsi que l'hydravion parti à sa recherche, restent portés disparus. Au fil des années, de nombreuses enquêtes sont menées afin de comprendre ce qui a bien pu se passer pour que de tels appareils disparaissent subitement et sans laisser de traces. Les scientifiques ont conclu que l'escadrille s'est perdue, comme l'indiquent les derniers appels radios émis, puis est tombée en panne de carburant. L'équipage a dû s'arrêter au-dessus d'une mer agitée avant d'être emporté dans une tempête. L'hydravion venu secourir l'équipage aurait, quant à lui, subit une défaillance mécanique. En dépit de ces explications, beaucoup d'esprits restent sceptiques et croient davantage à une théorie impliquant des extra-terrestres. En effet, ces avions ont disparu près du Triangle des Bermudes, une zone alimentée par de nombreuses légendes et mythes en tous genres. C'est d'ailleurs avec la disparition du vol 19 que la presse s'empare des mystères qui planent au-dessus de ce lieu.


Le Triangle des Bermudes est une zone géographique située dans l'Océan Atlantique. Il s'agit d'un triangle imaginaire reliant la Floride à Porto Rico en passant par l'archipel des Bermudes. Cet endroit est depuis des siècles le théâtre de disparitions inexpliquées de bateaux et d'avions. Les premières disparitions contemporaines recensées datent du début du XIXème siècle, mais Christophe Colomb, à son époque, aurait déjà rapporté que sa boussole se serait déréglée dans ce secteur. Plus récemment, en 2015, c'est le cargo El Faro qui a disparu dans la zone des Bermudes lors de l'ouragan Joaquin.


Face à de tels mystères, chacun commence à émettre sa propre théorie. La plus relayée étant celle impliquant des extra-terrestres. Ainsi, selon cette légende, une population intelligente aurait construit sa base sous-marine au fond de l'océan Atlantique, à l'endroit même où se trouve le triangle des Bermudes. Ces extra-terrestres détruiraient alors les appareils et tueraient leur équipage venu les déranger. Cette théorie est renforcée par le fait que de nombreux navires de plaisance affirment avoir aperçu des objets volants dans le ciel autour de cette zone mystérieuse. Pour d'autres, cet endroit abriterait la cité perdue de l'Atlantide, une île mythique évoquée par Platon. Cet archipel dédié à Poséidon aurait été englouti par les flots suite à une tempête provoquée par Zeus, et reste depuis un mystère...

On raconte également que le Triangle des Bermudes serait un lieu où se prépare un complot gouvernemental. Le centre d'évaluation et de tests sous-marins de l'Atlantique (l'AUTEC) est situé près de cette zone, sur l’île Andros aux Bahamas, et s'étend sur presque quatre cent hectares dans l'océan. Son accès, doté d'un système de sécurité performant, est très restreint. Ce centre d'évaluation est parfois comparé à la zone 51, dont il serait l'équivalent océanique. Des témoignages rapportent avoir vu des engins effectuer des mouvements inhabituels, comme des virages très serrés et des accélérations rapides avant de s'envoler. Un touriste affirme avoir aperçu un de ces engins brillants futuristes s'élancer à grande vitesse au-dessus de l'eau avant d'y plonger.


En analysant les mystérieuses disparitions relevées dans ce secteur, de nombreuses personnes apparentent le Triangle des Bermudes à un trou spatio-temporel. Ainsi, tous les navires ou avions qui entreraient dans ce trou se retrouveraient dans une autre dimension, et disparaîtraient donc de la surface de la Terre. « Je pilotais, et soudain une gigantesque tempête s'est levée devant moi. Tout à coup, une espèce de tunnel s'est formé : un vortex. Les nuages ont formé des spirales qui tournaient dans le sens des aiguilles d'une montre. J'ai compris que nous avions vécu une déformation de l'espace-temps » affirme Bruce Gernon, racontant une expérience vécue lorsqu'il était pilote en 1970.

C'est lorsque les scientifiques se sont mis à enquêter sur le Triangle des Bermudes que toutes ces théories ont volé en éclat. Ainsi, Nick Hutchings, géologue, explique ces disparitions d'une manière très simple. La zone des Bermudes possède une des plus fortes concentrations de magnétite, le minerai le plus magnétique sur terre, dans des cratères naturels formés au fond de l'eau. À l'approche de ce minerai, les boussoles des bateaux et des avions se désorientent, les laissant perdus dans l'inconnu. D'autant plus que, dans cette zone de l'océan Atlantique, la mer est très souvent agitée, rythmée de tempêtes puissantes et les fonds marins sont très dangereux. Les bateaux s'aventurant dans le Triangle des Bermudes sont donc plus sujets aux accidents, et peuvent disparaître facilement au vu de sa topographie périlleuse.

Une autre thèse scientifique vient expliquer ces disparitions de manière rationnelle. En effet, les fonds marins de la zone des Bermudes seraient remplis de poches de méthane. Ce gaz très inflammable serait libéré aléatoirement, faisant apparaître une couche de bulles à la surface de l'eau. Ainsi, la densité de l'eau diminuerait fortement, entraînant une perte de flottabilité pour les bateaux. De plus, si cette masse de bulle est assez importante, elle pourrait créer un trou dans l'eau qui emporterait le bateau avant de se refermer sur lui, l'inondant de tous les côtés. Mais quelques mystères subsistent et certains se demandent toujours pourquoi la plupart des épaves n'ont jamais été retrouvées.

Même si de nombreuses explications scientifiques sont amenées quant à l’existence de cette zone, les esprits les plus curieux restent persuadés que le Triangle des Bermudes n'a pas encore livré tous ses secrets. Des recherches sont d'ailleurs fréquemment réalisées, chacun s'efforçant de prouver que sa théorie est la bonne. Pour certains, il n'y a aucun mystère et ces disparitions s'expliquent par les conditions météorologiques et géologiques de la zone. Pour d'autres, ces événements étranges se justifient par la présence de mondes et de civilisations parallèles.

Constance