• Nox

Le mystérieux pont d'Overtoun

En Écosse, il existe un pont dans la petite ville de Milton qui a mauvaise réputation. En effet, des phénomènes dits paranormaux s'y passeraient. Découvrons ensemble, l'histoire du mystérieux pont d'Overtoun.


Overtoun House est un manoir, datant du XIXème siècle, construit par un ancien avocat prénommé James White. Lorsque celui-ci décède en 1884, c'est son fils qui hérite de la propriété, et décide un an plus tard d'y construire un pont permettant de passer au-dessus du cours d'eau nommé « Overtoun Burn » et de traverser de la rive Ouest à la rive Est.


Overtoun House est un manoir, datant du XIXème siècle, construit par un ancien avocat prénommé James White. Lorsque celui-ci décède en 1884, c'est son fils qui hérite de la propriété, et décide un an plus tard d'y construire un pont permettant de passer au-dessus du cours d'eau nommé « Overtoun Burn » et de traverser de la rive Ouest à la rive Est.

Ce n'est que quelques années après la construction du pont que certains phénomènes que l'on pourrait définir comme « paranormaux » se produisent. En effet, en balade sur celui-ci, certains chiens se seraient jetés du pont, s'écrasant quinze mètres plus bas. La plupart décèdent sur le coup, mais certains survivent avec néanmoins de graves blessures. On raconte que les chiens sauteraient toujours du côté droit, lorsque le temps est clair et que le soleil brille. Certains ayant survécu à une première chute, seraient remontés sur le pont pour sauter une seconde fois. Rares sont les chiens qui ne sautent pas du pont, et pour ceux-ci, ils présentent bien souvent un comportement étrange, ayant tendance à vouloir s'approcher du côté droit du pont en direction du manoir.


On prend réellement conscience de ces phénomènes dans les années 1950-1960, lorsque les premières rumeurs se répandent dans la petite ville de Milton. Mais l'attention autour de ce pont revient surtout en 1994, lorsqu'un homme du nom de Kevin Moy, jette son fils du haut du pont, prétendant que celui-ci serait « la réincarnation de l'antéchrist ». Le petit garçon décède le lendemain succombant à ses blessures tandis que son père, lui, aurait tenté de se suicider en pénétrant dans le manoir pour voler un couteau et s'ouvrir les veines. Depuis, la présence d'un petit garçon hanterait les lieux.


Donna Cooper, une jeune Écossaise, raconte sa balade sur le pont accompagnée de son chien Ben et de son fils : « On est arrivés sur le pont, il marchait devant moi, et tout d'un coup, il a posé ses pattes avant sur le parapet ». Le chien aurait ensuite sauté, s'écrasant sur les rochers en contrebas. Dû à des fractures terribles et aux souffrances extrêmes que ressentait l'animal, sa maîtresse dû malheureusement le laisser partir. Son fils et elle-même restent encore choqués à ce jour.


Kenneth Meikle quant à lui, était accompagné de Hendrix son golden retriever, lorsque celui-ci décida de se jeter du pont. Par chance, il atterrit sur de la mousse ce qui amortit sa chute et lui évita de peu la mort.


Beaucoup d'autres propriétaires comme Fiona Craig et Ken Low ont perdu de façon tragique leur chien.


Les premières hypothèses étaient surtout liées au manoir. Celui-ci serait hanté par le couple d'anciens propriétaires qui sont tous deux décédés dans la propriété. On raconte que la silhouette fantomatique d'une femme attirerait les chiens dans le vide. Pourtant, beaucoup de professionnels du paranormal se sont rendus sur place, sans jamais rien trouver.


Des hypothèses plus réalistes ont aussi été émises. La première se basait sur la hauteur des murets qui sont de chaque côté du pont. Étant assez hauts, les chiens de nature aventuriers voudraient observer au-delà du granite, et en apercevant la végétation et la rivière en contre-bas, seraient tentés de sauter.


David Sexton, membre de la société royale de la protection des oiseaux et de la faune sauvage, émet quant à lui une hypothèse surprenante. En se rendant sur place, il aurait vu de nombreux nids de vison. En faisant des tests avec des chiens, il s'est en effet rendu compte que l'odeur de ces oiseaux pouvait attirer les canidés. De plus, selon des sources écossaises, les visons ont été introduits dans les années cinquante, ce qui correspond aux dates d'apparition de ces phénomènes.


Cinquante chiens ? Six cents chiens ? Nous ne saurons jamais combien ont sauté de ce pont, et ce qui provoque ces phénomènes. Depuis ce jour, le pont est réputé pour son étrangeté et est même appelé, en Écosse, « le pont maléfique ». Il est souvent visité par des touristes, et si vous voulez vous y rendre, n'oubliez pas d'attacher votre chien !


Julie