• Nox

Le Mothman : Une créature de malheur

Le 15 décembre 1967, un embouteillage paralyse la circulation sur le Silver Bridge. Ce pont relie Gallipolis à Point Pleasant en passant au-dessus du fleuve Ohio. Les voitures remplies de cadeaux de Noël klaxonnent, les chauffeurs râlent. Soudainement, le pont s'effondre, entrainant quarante-six personnes vers la mort. Beaucoup d'observateurs relient cet évenement aux apparitions d'une créature dans la ville, qui deviendra symbole de catastrophe : le Mothman.


Le Mothman est une créature de légende en Virginie-Occidentale aux États-Unis. Aperçue pour la première fois en 1966 à Point Pleasant, elle apparaitra à de nombreuses reprises avant de disparaître de la ville après l'effondrement du pont.

L'histoire du Mothman commence avec une première apparition à Scott dans l'état du Mississipi. James Ikart appelle le journal local pour rapporter en direct ce dont il est témoin. Nous sommes le 1er septembre 1966 et une étrange créature plane dans le ciel. James Ikart précise à la presse que la forme est humaine mais avec des ailes. Les journalistes embarquent dans leur voiture, mais à leur arrivée, la créature a disparu. Le témoignage de James Ikart est confirmé par quatre autres personnes. La créature n'a pas encore de nom, ce n'est qu'une apparition isolée.

Le 12 novembre 1966, à Clendevin en Virginie-Occidentale, cinq hommes sont dans le cimetière en train de creuser une tombe. Un drôle de bruit les interrompt dans leur travail. Une créature prend son envol depuis un arbre et disparait du champ de vision des hommes. Les cinq personnes décrivent la créature comme étant un être humain de couleur marron. Ils ne précisent pas si elle a des ailes, mais elle a bien réussi à s'envoler. Cette apparition ne sera devoilée que quelques jours plus tard dans la presse.

L'apparition emblématique du Mothman a lieu le 15 novembre 1966 à Point Pleasant. Deux jeunes couples, les Scarberry et les Mallette, décident de faire une balade nocturne en voiture. Il est près de minuit quand les quatre amis passent près de l'ancienne usine de TNT de la ville. Ils aperçoivent deux points rouges lumineux en provenance de l'entrée principale de l'usine. Intrigués, ils s'approchent lentement, avant de partir effrayés : la créature a bougé. Ce ne sont pas des points lumineux, ce sont des yeux. Des yeux rouges attachés à une forme humaine de deux mètres de haut. Après quelques secondes d'observation, les amis se rendent compte que la créature a une paire d'ailes repliée dans son dos. À la sortie de la zone boisée cachant l'usine, la créature refait surface et prend en chasse leur véhicule. Le conducteur accélère, jusqu'à atteindre les cent-soixante kilomètres heure. La créature garde le rythme sans même battre des ailes. La poursuite s'arrête quand la voiture rentre dans la ville de Point Pleasant. Les Scarberry et les Mallette décident de tout raconter le soir même au shérif. Celui-ci croit en leur témoignage, les jeunes jurant ne pas avoir consommé de substances illicites ou avoir bu.

Ce que les deux couples ne savent pas, c'est que la créature qui les a poursuivis a été aperçue à deux autres reprises le soir du 15 novembre. Deux jeunes adultes étaient dans leur voiture dans la même zone que les amis, près de l'usine de TNT. Bien que très occupés, ils sont surpris par l'apparition d'une créature à forme humaine avec des yeux rouges flamboyants. Le couple ne demande pas son reste et fuit la zone. Pendant ce temps là, à cent-quatre-ving-six kilomètres de Point Pleasant, dans la ville de Salem, Newell Partridge passe une soirée plutôt tranquille. Son chien est à ses côtés pour regarder la télévision. Vers vingt-deux heures, la télévision commence à avoir des problèmes, des lignes apparaissent sur l'écran, des sons étranges en sortent. Newill est embeté mais pas alarmé. Son chien, Bandit, un berger allemand, se met à grogner car des bruits proviennent de l'extérieur. Newill ouvre sa porte et jette un oeil, armé de sa lampe de poche. Dans le champ bordant sa propriété, il éclaire ce qu'il pense être des réflecteurs rouges, jusqu'à ce que les réflecteurs bougent par eux-mêmes. Bandit, le chien de Newill, fonce attaquer la créature. L’homme court chercher son fusil. Il est vingt-deux heures trente et Newill ne revera plus jamais ni son chien ni la créature. Une heure et demie plus tard, les quatre amis sont poursuivis par la même créature.

Le 16 novembre, un article dans le journal local relate les aventures des Scarberry et des Mallette. L'article intitulé "Couples See Man-Sized Bird ... Creature ... Something" (Deux couples voient un oiseau de taille humaine... une créature... quelque chose) est vite repris dans la presse nationale. La créature est surnommée Mothman pour sa ressemblance avec le nouveau superhéros à la mode, Batman. Moth est le terme anglais pour papillon de nuit, un insecte qui se rapproche particulièrement des descriptions des témoins. Mothman est souvent traduit par les français en homme-papillon ou homme-phalène.

Après ce premier article, et les reprises dans la presse nationale, les apparitions s'accèlerent à Point Pleasant. Le même jour, trois personnes voient le Mothman pendant une soirée chez des amis à la lisière de l'usine de TNT. Le 24 novembre, quatre témoins affirment avoir vu une créature survoler la zone. Le 25, le Mothman poursuit encore une voiture. Le 26 novembre, la créature apparaît dans le jardin d'une femme à Charleston, une ville proche de Point Pleasant. Le 27 novembre, deux enfants et une femme voient la créature dans la ville. Par la suite, le Mothman apparaîtra tout au long de l'année 1967 à de multiples reprises.


Le Mothman © Nox France AC Cruciani

Le Mothman est décrit comme un être à première vue d'apparence humaine. Mais si on regarde plus attentivement, on s'aperçoit que ce n'est pas un être humain. Mesurant deux mètres de haut, le Mothman est de couleur grise, noire ou marron selon les témoignages. La démarche peu assurée du Mothman est contre-balancée par son vol. Sans même battre des ailes, sa vitesse est impresionnante. Ses deux ailes déployées portent son envergure à trois mètres. En cherchant sa tête, on s'aperçoit qu'il n'a pas de cou, ni vraiment de tête définie. Il n'a pas non plus de bras. Ses yeux sont à la hauteur de ses ''épaules'' et sont rouges. Pour certains témoins, ils émettent de la lumière quand d'autres les croient catadioptres. Si ces yeux sont catadioptres cela veut dire qu'ils réflechissent la lumière, pas qu'ils en produisent, comme les yeux rouges sur une photo avec un flash.

John Keel, arrive dans ce contexte à Point Pleasant. Ce journaliste new-yorkais s'intéresse aux événements sans explications, aux OVNI et autres étrangetés. Il va collecter tous les témoignages et être lui-même victime d'étranges manifestations. Il raconte ses aventures dans son livre paru en 1975: The Mothman Prophecies. En arrivant à Point Pleasant en décembre 1966, John remarque d'étranges coïncidences et des phénomènes inexpliqués, comme des lumières dans le ciel. Le journaliste et des témoins commencent à recevoir des coups de téléphone. Au bout du fil, une voix parle à une vitesse incompréhensible ou donne des rendez-vous, en se faisant passer pour des habitants de la ville ou John Keel lui-même.

À Point Pleasant, la population sombre dans la paranoïa. Les apparitions du Mothman sont fréquentes, les coups de téléphones ne s'arrêtent pas. Une journaliste de la ville, Mary Hyre, aura droit à la visite d'hommes en costume noir, posant de drôles de questions sur ce qui se passe dans cette ville. Ils lui interdisent de publier les rapports sur le Mothman dans son journal. John Keel dira que ces hommes étaient des Men In Black. Beaucoup d'observateurs amateurs du paranormal font aussi le lien entre Indrid Cold et les apparitions du Mothman. Indrid Cold est un homme apparu dans la région dans les années 60. Avec un sourire glaçant, il s'est présenté par télépathie à plusieurs reprises comme venant d'une autre galaxie. Ce mystérieux personnage, l'apparition des Men In Black et le Mothman dans une seule région semblent être plus qu'une coincidence...



Revenons à Point Pleasant, nous sommes toujours en 1967 quand des témoins se plaignent de cauchemars terrifiants. Ces cauchemars mettent tous en scène une catastrophe sur le fleuve Ohio. John Keel a aussi ces cauchemars qui ressemblent à des prémonitions. Il en déduit qu'une catastrophe aura lieu le 15 décembre 1967 et qu'elle sera d'ampleur nationale. Il pense à un drame chimique avec l'usine de TNT, lieu des apparitions du Mothman et proche du fleuve Ohio. Cependant, le 15 décembre 1967, c'est le Silver Bridge qui rompt, entrainant quarante-six personnes vers la mort. La cause officielle de l'accident est la surchage pondérale ayant entrainé la rupture d'une des barres soutenant le pont. Cette barre avait une défaillance initiale, elle avait été mal placée de deux millimètres, ce qui a fragilisé toute la structure jusqu'à son effondrement.

Après la rupture du pont, toutes les manifestations s'arrêtent. Plus de cauchemars, plus de coups de téléphone, plus d'apparitions : le Mothman a disparu de Point Pleasant.

Cet épisode du Mothman à Point Pleasant a créé un véritable folklore local. Le Mothman est représenté comme une créature annonçant une catastrophe.

Pour autant, le Mothman ne s'est pas arreté à Point Pleasant. Il a été vu après 1967 dans d'autres endroits pour annoncer des catastrophes. Ainsi, on a aperçu le Mothman à Freiburg en Allemagne le 10 septembre 1978 avant l'explosion d'une mine. À Tchernobyl, un drôle d'oiseau rodait aux alentours de la centrale un an avant la catastrophe de 1985. Certains pompiers ont rapporté avoir vu un oiseau noir géant proche des réacteurs peu de temps après l'explosion. Des clichés montrent le Mothman à proximité des Tours Jumelles la semaine avant les attentats du 11 septembre. En 2007, plusieurs habitants de Minneapolis ont remarqué une drôle de créature rôdant et planant autour du pont I-35. Le 1er septembre 2007, ce pont s'écroula, tuant treize personnes.

Alors qu'est ce que le Mothman ? Cette créature étrange est-elle paranormale ? Terrestre ou extraterrestre ? Beaucoup d'hypothèses s'affrontent.

John Keel apparente le Mothman à un extraterrestre et aux autres apparitions d'OVNI dans la région. Le Mothman serait venu nous prévenir de dangers imminents.

Pour John Rhodes, un auteur américain spécialisé dans les reptiliens, le Mothman n'est rien d'autre qu'un reptilien draco. Cette catégorie, classée très haut dans leur hiérarchie, possède des ailes. Il mesure plus de deux mètres et est de couleur brune. Cette description colle parfaitement avec celle du Mothman.

En démonologie, Anamelech est un démon assyrien de mauvais augure ; il apporte les catastrophes. Le plus troublant est l'apparence qu'il revêt pour annoncer ces nouvelles : un oiseau géant. Il peut aussi s'infiltrer dans les rêves de ses victimes. Le Mothman pourrait être le retour de ce démon dans notre civilisation.

Par ailleurs, les cryptozoologues classent le Mothman parmis les cryptides. Le Mothman est une créature au même titre que Big Foot ou le monstre du Loch Ness dont l'existence reste à prouver.

Mais, des explications rationnelles sont aussi largement admises. La plus partagée est celle que le Mothman soit juste un oiseau très grand et rare dans la région, qui n'aurait donc pas été reconnu par les témoins. La grue des dunes, ou grue du Canada en Europe, est un oiseau avec une envergure pouvant atteindre deux mètres cinquante. Sa taille imposante est complétée par un crâne rouge, rapellant les yeux rouges du Mothman. Mais, cet oiseau ne ressemble pas du tout à un être humain comme le décrivent pourtant les témoins. De plus, le Mothman plane à cent-soixante kilomètres par heure, aucun oiseau n'a jamais atteint cette vitesse en planant. L'oiseau le plus rapide du monde, le faucon pélérin, atteint les cent-quatre-vingts kilomètres par heure en plongée, mais en planant il ne va qu'à quatre-vingt-dix kilomètres par heure.

Une autre hypothèse est celle d'animaux mutants. Autour de l'usine de TNT de Point Pleasant, des déchets toxiques ont été stockés puis abandonnés par l'armée américaine. Ces stocks auraient contaminé la nature environnante, dont une grue des dunes qui serait devenue le Mothman.

Un autre scénario possible est celle du prank ayant trop duré. Imaginons qu'un plaisantin se soit amusé à faire peur à des jeunes dans leur voiture autour de l'usine de TNT. Il se serait fait un costume avec des ailes, l'agrémentant de lumières rouges, et le portant autour de l'usine. Il faisait peur à deux ou trois couples et fin de la blague. Mais, entre temps, l'histoire est arrivée dans la presse, le shérif est au courant qu'une créature rôde. Craignant d'être attrapé, l'homme arrête, mais le mythe est déjà en marche. Porté par une hystérie collective et une bonne dose de paranoïa, le Mothman est aperçu dans toute la ville. Les apparitions stoppent avec la retombée de la peur après la catastrophe du pont. La simple blague est devenu un mythe.



L'influence de la pop culture n'est pas non plus un élément négligeable dans ce genre d'apparitions. Killer Moth est un ennemi de Batman apparu pour la première fois en 1951. Ce méchant se déguise en mite géante pour aider les criminels à fuir Batman. Il se construit une MothCave et possède même une MothMobile. Il mutera en Charaxes, un gigantesque papillon de nuit marron. Ce méchant ressemble étrangement à la représentation du Mothman. La popularité de Batman est aussi un élément à prendre en compte. C'est en s'inspirant de ce héros qu'un journaliste a décidé de nommer la créature Mothman. En croisant son histoire et ce contexte culturel, on peut penser que les jeunes ayant vu le Mothman ont exagéré les faits, faisant ressembler le Mothman à Killer Moth. Puis, l'affaire s’est emballée avec l'effet de groupe et la paranoïa collective.

En 2002, un film reprennant le livre de John Keel et la légende du Mothman est sorti en salle : The Mothman Prophecies. Bien que prennant quelques libertés avec les faits, il retrace l'histoire de Point Pleasant dans ses grandes lignes. Le film a apporté beaucoup de touristes et de curieux dans la ville, tous voulant en savoir plus sur la mystérieuse créature.

Le Mothman est bien une créature de légende américaine. Aujourd'hui, Point Pleasant est la capitale de ce monstre, avec son musée, son festival annuel et une statue géante à son effigie. Alors, si un jour vous passez par cette ville, ouvrez grand vos yeux et restez à l'affût.

Emilie