• Nox

Le chien des Enfers

Le chien est le meilleur ami de l'homme. Un compagnon fidèle et protecteur prêt à se sacrifier pour nous sauver ou protéger son territoire. Ils nous ont toujours accompagnés, avec leur truffe humide et leurs aboiements d'excitation. Mais tous les chiens nous ont-ils vraiment soutenus ? Certains chiens ont une réputation beaucoup moins sympathique. Leurs truffes humides ont creusé près des cimetières, leurs aboiements ont protégé les maisons de leurs maîtres, quels qu'ils soient. La figure du chien a été associée très tôt à la mort et ce dans beaucoup de folklores et de mythes. Les chiens sont devenus les figures protectrices du monde des morts, et de leur dieu. En voici quelques exemples :


Cerbère : le plus célèbre gardien des Enfers


Trois têtes de chien, une queue de dragon, des têtes de serpent sur l'échine, du venin à la place de la salive : voilà ce qui vous attend à l'entrée des Enfers selon les Grecs et les Romains. Cerbère n'est pas un chien sympathique : il se déchaîne en utilisant ses crocs acérés pour tuer les vivants qui veulent entrer dans les Enfers, et refouler les morts qui veulent en sortir. En ayant juré fidélité à Hadès, Cerbère protège le royaume des morts. Il a quelques points faibles cependant : de nombreux héros mythologiques ont, dans l'histoire, réussi à lui faire baisser sa garde. Hercule l'a attrapé à mains nues pour ses 12 travaux, Orphée l'a endormi avec une lyre, Psyché l'a apprivoisé avec un gâteau au miel... Les chiens des Enfers nordiques : Dans la mythologie nordique, on trouve beaucoup d'animaux, comme des loups et des chiens. Celui dont nous allons parler ne fait pas beaucoup d'apparitions dans les poèmes structurant la mythologie nordique. La preuve, on ne sait pas avec certitude comment s'appelle ce chien, et s'il a vraiment un nom. Dans cet article, il sera nommé Garm, comme l'hypothèse principale des chercheurs. Garm est donc un chien qui est associé au monde des morts et aux forces de la destruction. On le retrouve dans l'Edda poétique pour comprendre son importance : « Garm est aux chiens ce qu'est Odin aux dieux nordiques et ce qu'est Yggdrasil aux arbres ». Ce que veut dire ce poème, c'est que Garm est le modèle de tous les chiens des Enfers, le point de départ en quelque sorte. On retrouve sa trace dans les récits du Ragnarök, retracant la prophétie de la fin du monde. Ce récit prend place avant la création de notre monde, la majorité des dieux et créatures mythologiques nordiques y laisseront leur vie. Dans un poème relatant le Ragnarök et mentionnant le nom de Garm, il est dit qu'il se libérera de ses chaînes pendant la fin du monde. Un doute apparaît alors. Un autre chien mythique, Fenrir, possède la même histoire. Ce dernier est en fait un loup que les dieux ont enchaîné pour ne pas qu'il dévore le cosmos et les neuf mondes. Trop puissant, il arrive à se libérer de ses chaînes pendant la fin du monde, déclenchant une vague de panique. Sa course folle le pousse à manger tout ce qui se trouve à sa portée. Il va jusqu'à manger Odin, le dieu principal de la mythologie nordique. Fenrir finira sa course en étant tué par un des fils d'Odin. Certains pensent aussi que Garm pourrait être le chien qui n'a pas de nom dans le poème Baldrs Draumar. On ne décrit pas spécifiquement le chien dans ce poème, mais on sait qu'il aboit sur Odin quand celui-ci arrive dans le monde des morts. Ce chien habite dans une cavité du monde des morts : la Gnipahellir, ou cave du Gnipa. Cette cavité pourrait être l'entrée du monde des morts nordiques, faisant de Garm son gardien. Le chien de cette cave serait aussi enchaîné avant de se libérer pendant le Ragnarök, comme Fenrir et Garm. Bien que l'on ne soit pas vraiment sûr de l'identité de ces trois chiens, ou si ces derniers ne forment qu'un tout, nous savons que les nordiques pensaient qu'une figure canine gardait le monde des morts et qu'il se libèrerait pendant le Ragnarök, semant le chaos. Surma : le Cerbère de l'Est ? Cette terrible bête nous vient tout droit de l'Europe de l'Est, issue des mythologies finlandaises et estoniennes. Surma est un chien avec une queue de serpent, qui peut transformer d'un regard les gens en pierre. Ce chien vit dans le royaume des morts, dont il garde implacablement l'entrée. Il garde aussi l'entrée de la maison de Kalam, la déese de la mort et des cadavres. Cette dernière rode dans les cimetières quand elle laisse Surma contrôler le monde des morts. Ce chien est l'équivalent d'un démon dans la chrétienté, il représente la mort soudaine et violente. Aujourd'hui, « Surma » signifie mort en finlandais, et le verbe « surmata » qui veut dire tuer, en est un dérivé. Cŵn Annwn : la meute infernale : Ici, il ne s'agit pas d'un seul chien des Enfers, mais bien une meute entière. Cette meute infernale nous vient des légendes galloises. La Cŵn Annwn est la meute de chien appartenant au gardien du monde des morts, Arawn qui règne sur le Annwn, d'où leur nom. On retrouve ces chiens dans les récits de la Wild Hunt. Selon les régions d'Europe et leur folklore spécifique, la Wild Hunt est une chasse organisée par les dieux, où des animaux prennent part en aidant les divinités à chasser. La Cŵn Annwn serait donc lachée par leur maître pour aider à la chasse. Plus tard, l'influence chrétienne identifiera cette chasse comme la capture des âmes humaines, et le bruit l'accompagnant est le chant des âmes damnées attrapées par la meute. C'est aussi avec l'influence chrétienne que la Cŵn Annwn a transformé la meute du monde des morts en meute du Diable. La meute ferait son apparition de l'automne au début du printemps. Plus tard, les historiens feront le lien entre ces périodes d'apparition de la Cŵn Annwn et la migration des oies sauvages, qui se fait toujours en grand bruit. Voir ces chiens serait un présage de mort imminente ou de guerre.


Les Black Dog : une race de chien des Enfers ? Black Dog, qui signifie chien noir, est une sorte de chien bien précise. Nés dans le folklore britannique, avant de se répendre autour du globe, les chiens noirs sont une catégorie particulière d'apparitions. On pense que les Black Dogs sont en réalité issus de la culture celtique, et ont ensuite été mélangés à la culture britannique, leur donnant leur nom anglais. Cette entité spectrale apparaît sous la forme d'un chien plus grand que la moyenne, de couleur noir, avec de grands yeux brillants. On voit toujours un Black Dog la nuit, souvent pendant un orage. Il apparaît près de croisements de routes, ou sur d'anciens lieux d'exécution. On hésite encore concernant sa forme originelle : un fantôme, un spectre, un humain pouvant changer de forme, un chien venu directement des Enfers, ou bien une entité démoniaque... Les différentes apparitions de Black Dog semblent toutes avoir un caractère propre : certains chiens sont violents, d'autres passifs quand d'autres guident les voyageurs égarés. Croiser la route d'un de ces chiens n'est cependant pas un bon présage. Voir un Black Dog est un présage de mort, pour soi ou un de ses proches.


Évidemment, ces quelques chiens ne représentent pas tous les chiens mythologiques. Certains sont maléfiques et violents, quand d'autres sont paisibles et généreux. Soyez prudent la prochaine fois que vous croiserez un chien, on ne sait jamais quand un présage arrive.


Emilie