• Nox

La triste histoire de la Maison Winchester

Au cœur de la Californie, se trouve l'une des maisons les plus hantées des États-Unis. Possédant plus de cent pièces dont quarante chambres, sa construction ne s’est jamais terminée jusqu’à la mort de sa propriétaire en 1922. Sa structure, autant complexe que mystérieuse, attire des touristes venant du monde entier. Voici l’histoire de la Maison Winchester.


Tout commence en 1862 lorsque Sarah Lockwood épouse William Wirt Winchester, le fils du créateur de la célèbre compagnie d’armes à feu, la Winchester Repeating Arms Company. Rapidement, le couple donne naissance à leur première fille en 1866. Hélas, le nouveau-né décède quelques jours après sa naissance suite à de rares carences alimentaires. Après cela, Sarah tombe peu à peu en dépression, ne sortant que rarement et se terrant dans sa tristesse. Le malheur continue de s’abattre lorsque William Winchester décède d’une tuberculose en 1881, un an après que son père, Oliver Winchester, ne décède lui aussi de la même maladie. Sarah Winchester hérite alors de cinquante pour cent des parts de la compagnie d’armes à feu de son mari, vingt millions de dollars et est ainsi assurée d’un revenu de mille dollars par jour.


Sarah est très riche, mais surtout très tourmentée. Après tous les décès survenus simultanément dans sa famille, elle est persuadée qu’elle est maudite. La jeune femme décide alors de se tourner vers un médium afin d’obtenir des réponses et surtout des solutions pour que son malheur s’arrête enfin. Le médium lui apprend qu’elle est hantée par les esprits de toutes les personnes tuées avec les armes de la compagnie Winchester. Il n’y a alors qu’une seule solution : fuir New Heaven où se trouve l’entreprise et se diriger vers la côte Ouest des États-Unis. L’homme lui conseille également de construire une demeure pour abriter toutes ces âmes perdues et de ne jamais, sous aucun prétexte, arrêter les travaux.


Désirant retrouver un peu de tranquillité, Sarah Winchester rejoint la Californie sous les conseils de son médium, où elle achète alors plusieurs demeures. En 1886, la jeune femme fait l'acquisition d'une immense ferme et d’un terrain situé près de San José. La propriétaire commence alors de nombreux travaux dans le but de rénover l’habitation. Ces travaux dureront trente-huit ans et ne s’arrêteront que le jour de la mort de celle-ci. Chaque matin avant d’entamer une nouvelle journée de travail, l’équipe de maçons découvrait de nouveaux plans à construire. C’est Sarah elle-même qui les dessinait. Selon la légende, elle se retirait chaque soir dans une pièce privée de la maison à laquelle elle seule avait accès afin de faire appel aux esprits qui la tourmentaient. Lors de ces séances de spiritisme, les fantômes lui ordonnaient les travaux à effectuer pour le lendemain.


Plus le temps passe et plus la maison s’agrandit : en effet, lorsque Sarah achète la ferme en 1886, elle ne possède que huit chambres. Petit à petit, la maison devient un manoir, possédant plus de cent pièces dont quarante chambres. On ajoute des étages, des escaliers qui mènent au plafond, des portes donnant sur des murs, des placards sans fond …



Le manoir devient de plus en plus mystérieux, si bien que les voisins et les passants finissent par le remarquer. On se questionne quant à la construction incessante de la maison et chacun y va de sa théorie. Certains pensent que les travaux ne s’arrêtent jamais afin de semer les fantômes qui hantent Sarah Winchester, de les perdre comme dans un labyrinthe. D’autres affirment que la construction dure très longtemps du fait de son énorme fortune car elle peut se payer autant d’ouvriers qu’elle le souhaite afin de construire la maison selon ses envies qui changent très rapidement.


La construction de la Maison Winchester s’achève finalement le 5 septembre 1922, alors que Sarah décède dans son sommeil. Elle est enterrée au cimetière d’Evergreen aux côtés de son mari et de sa fille. Avant sa mort, la propriétaire avait laissé un testament affirmant que ses bien étaient légués à sa nièce, Marian. Cette dernière récupère donc ce qui l’intéresse et vend le reste de son héritage aux enchères. La maison n’est aucunement mentionnée sur le testament, si bien qu’elle finit par être vendue aux enchères. Son nouvel acheteur en a fait une attraction pour le public et les premières visites se déroulent en février 1923.


Depuis ce jour, des visites guidées sont quotidiennement organisées dans la maison, on peut même la louer pour diverses célébrations tels que des mariages. De nombreux mystères continuent de planer autour de la demeure : une légende raconte qu’elle serait hantée. En effet, les touristes racontent avoir ressenti la présence de Sarah. On affirme cependant que cette présence serait plutôt agréable, que Sarah veillerait sur la maison qui représente pour elle le travail de toute une vie. Le troisième étage serait le plus hanté : on y entendrait des pas, les guides se sentiraient suivis même lorsqu’ils seraient seuls dans une pièce…


Une chose est sûre : la Maison Winchester ne nous a pas encore dévoilé tous ses secrets. En octobre 2016, après plus de cent ans de visites guidées, une nouvelle pièce qui n’avait jamais été remarquée auparavant a été découverte, coincée entre un escalier qui donne sur un mur et une fausse fenêtre. En attendant de percer à jour tous ses secrets, la demeure reste célèbre dans le folklore américain pour les mystères qui planent autour d’elle et pour sa réputation de maison hantée.


Constance