• Nox

La réincarnation : réalité inexpliquée ou troubles psychologiques ?

Selon certaines définitions, la réincarnation touche uniquement les âmes et survient après la mort physique à partir de laquelle la substance vitale, l’esprit et l’énergie, passent par plusieurs corps différents, qu’ils soient humains animaux ou végétaux.


Plusieurs sciences tentent d’expliquer ce phénomène. La littérature, par exemple, parle de la transmigration des âmes et d’éternel retour. Les sciences humaines se sont aussi approprié le sujet mais ne sont arrivées à aucune explication tangible, étant donné le caractère immatériel de l’action de réincarnation.


Les croyances liées à ce phénomène sont nombreuses. En Afrique subsaharienne, à titre d’exemple, les esprits des ancêtres sont en perpétuelle interaction et en constant échange avec le monde des vivants par le biais de rituels ou d’invocations. Cette réincarnation se traduit sous forme de possession temporaire chez les enfants et les adultes, mais peut aussi être définitive dans le cas des nouveaux-nés.


Un masque utilisé lors de certains rituels au Congo relatifs à la réincarnation ©wikipedia

L’intérêt porté au phénomène de réincarnation s’est très fortement accentué au VIème siècle av. J.-C. dans la Grèce antique. Selon les Grecs, l’âme poursuit son chemin et son évolution, même après la mort physique. La réincarnation ne se limite pas à un simple phénomène ou une croyance culturelle ancienne, en effet plusieurs témoignages récents prouvent que la réincarnation, bien qu’inexpliquée, existe encore. En effet l’université de Virginie a déclaré avoir découvert plusieurs milliers de cas de réincarnation, notamment chez les enfants en bas âge.


James Leininger/James Huston.

Le cas le plus étudié serait celui de James Leininger. Né dans une famille chrétienne, James, alors âgé de deux ans fait plusieurs cauchemars relatifs à un crash d’avion. Plus le temps passe, plus James vit le rêve comme s’il était réel. Rapidement, il déclare à ses parents être déjà mort dans un crash d’avion, durant sa vie antérieure. Petit à petit, le petit James donne plusieurs informations précises sur l’accident qu’il aurait vécu. Il se présente comme étant James Huston. Ne trouvant aucune explication aux déclarations de leur enfant, les parents décident de faire des recherches à propos de l’histoire que leur a raconté James. Quatre années de recherches plus tard, les parents découvrent, avec l’aide des chercheurs de l’université de Virginie, que James Huston a vraiment existé. Plusieurs dessins du petit James révèlent des batailles d’avions où il signe « James 3 ».


L’enquête révèle que le nom complet de James Huston n’était autre que « James Huston Junior ». Il était le deuxième de la lignée, ce qui met James Leininger en troisième position. Le petit James déclare avoir été pilote d’un avion du type Corsair qui décollait à partir d’une station qui s’appelait USS Natoma Bay. Les chercheurs affirment que James Huston pilotait un Corsair lors de la Seconde Guerre Mondiale, à partir d’une station surnommait « Natoma ». Le jeune garçon montre à ses parents à quel endroit sur la carte géographique, son avion a été abattu par des tirs japonais. Durant une conférence sur la Seconde Guerre Mondiale, le père de James Leininger découvre que le seul pilote abattu durant l’attaque de Iwo Jima était James Huston Junior.


Photo représentant James Huston Junior ©soulsurvivorbook

Cameron Macaulay :

Le second et dernier cas de cet article, concerne Cameron, jeune garçon de trois ans qui déclare avoir habité sur l’île de Bara avec ses anciens parents dans une vie antérieure. Il insiste sur le fait qu’il habitait une grande maison blanche à partir de laquelle il voyait des avions atterrir sur la plage. Il déclare avoir eu un chien qu’il promenait sur la plage, et que son père était mort durant un accident de voiture. Selon Cameron, il serait tombé dans un trou et aurait atterri dans les bras de son actuelle mère. Plus Cameron grandit, plus son envie de retourner sur l’île de Bara devient grande. Sa mère décide alors de l’y emmener avec le psychiatre de la famille. Arrivés sur place, Cameron reconnaît, avec beaucoup d’émotions, la maison blanche dont il parlait. Il affirme connaître le nom de son père de Bara, Tchan Robinson. Quelques recherches plus tard, on découvre qu’aucun Tchan Robinson n’a existé à Bara mais que la famille Robinson a bien habité la maison blanche.


À ce jour, aucune recherche n’a donné de résultat concluant. Aucune explication n’est donnée quant à ce phénomène de réincarnation. Le mystère reste complet. Comment ces enfants peuvent-ils avoir des informations aussi précises sur des vies antérieures ? Sont-ils possédés par l’âme des défunts ou s’agit-il vraiment de réincarnation ? Les questions restent toujours en suspens...


Linda