• Nox

Témoignage: La femme dans ma maison

Dernière mise à jour : 20 mai 2019


Dans ce témoignage anonyme suivez les phénomènes étranges vécus par une jeune fille de 18 ans


© Getty Images/iStockphoto

Je suis une jeune française et j'ai 18 ans. Je préfère ne rien dire d'autre pour préserver ma vie privée.

Je n'ai pas eu une enfance facile, plusieurs facteurs dans celle-ci étaient contre ma religion dans sa généralité (violence, alcool, jeux d'argent, etc.). J'ai passé une très grande partie de mon enfance en foyer et ma mère a ensuite récupéré ma garde vers mes 7 ans. J'ai toujours été une petite fille très ouverte d'esprit et consciente, mais je ne pouvais pas concevoir ce qu'était le paranormal et je n'avais même pas conscience de ce que ce terme pouvait définir. Ma mère était une personne très seule, très renfermée sur elle-même et assez « étrange » . Lorsque j'étais petite, elle faisait souvent des crises d'angoisse durant lesquelles elle se recroquevillait dans le coin d'une pièce, plongée dans le noir, en pleurant. Elle pouvait aussi être très violente, que ce soit à travers ses propos ou ses actes.

Ces événements que je vais vous conter sont, selon moi, liés à mon enfance, et se sont passés un ou deux ans après.

...

Une fois, ma cousine, que nous nommerons M. (ndlr) était venue dormir chez moi (une maison construite en 2006, nous en sommes les premiers propriétaires), lorsque j'avais 8 ans. Nous n'avons que deux ans d'écart et je la voyais comme la petite sœur que je n'avais jamais eu. On dormait dans ma chambre où j'avais trois lits : un simple à gauche, en face de l'entrée contre le mur, et un lit superposé à droite, face à la gigantesque armoire. Je dormais dans mon lit habituel qui est le lit simple, et elle, dormait sur le bas du lit superposé. Je tiens aussi à préciser qu’elle-même était totalement inconsciente du monde du paranormal et était une petite fille qui était encore dans « le monde des Bisounours » . Enfin bref, nous dormions toutes les deux, sans soucis... enfin, je le pensais. À mon réveil, ma cousine m'explique m'avoir vu la fixer les yeux tout rouges, assise sur mon lit. Elle ne comprenait pas, elle me demandait donc pourquoi je faisais cela... Moi-même, je ne le savais pas. Un an après, ma cousine M. est revenue dormir chez moi. Avec mon grand frère, on avait commencé la série Supernatural et on s'était découvert une passion pour le paranormal et les « religions » , en quelque sorte. C'était après un épisode sur la fameuse dame noire, qu'on a tenté d'invoquer Bloody Mary chez nous, dans la salle de bain. On avait suivi les instructions à la lettre mais rien d'explicite ne s'était passé. Mon frère a donc voulu nous charrier ma cousine et moi en nous faisant croire que nous étions poursuivies puis s'est bien moqué de nous. Nous étions rassurées, nous avions bien ri et nous sommes tous allés nous coucher. Encore une fois, ma cousine dormait dans la même chambre que moi et nous avions dormi sans aucune difficulté. Mais l'ambiance était tout de même étrange, malsaine.

Je regardais la télé le vendredi soir jusqu'à 23 h et me suis endormie sur le canapé. Je me suis réveillée en plein milieu de la nuit, en sursaut, sans aucune raison. À ce moment-là, j'ai regardé l'heure... Il était 23 h 47, soit l'heure de ma naissance. J'ai trouvé ça étrange, j'ai donc regardé autour de moi, mais RAS. Sauf qu'à un moment, mon regard s'est posé sur la télé. Et c'est là que j'ai vu sur le reflet de la télévision, la silhouette d'une femme me fixant depuis la cuisine. J'ai d'abord pensé à un ange gardien, mais j'ai bien vu que cette « chose » me voulait du mal. Je suis sûre de l'avoir vue, car les lueurs des lumières dans la rue éclairaient assez ma cuisine pour que les contrastes avec les ombres soient marqués. Cette femme devait faire entre 1 m 60 et

1 m 70, était très fine et portait une robe jusqu'aux genoux. Ses cheveux aussi étaient très longs. J'ai d'abord pensé que c'était ma mère, mais impossible car les détails que je vous ai donnés plus haut, eux, ne correspondaient aucunement. Peut-être était-ce alors ma tante, décédée quand j'avais 9 ans ? J'ai eu peur, vraiment peur. Je ne comprenais pas, je me suis frottée les yeux plusieurs fois, mais elle était toujours là... Je me suis alors cachée sous la petite couette qu’avait mise ma mère et je me suis rendormie.


Dans la même année, j'étais allée dormir chez ma cousine M. qui avait elle aussi un lit superposé. Elle dormait en bas et moi en haut. On avait nos conversations de jeunes filles tout à fait « normales ». Ce soir-là, je me suis réveillée, silencieusement, sans aucune raison. J'ai fixé le plafond, je songeais à diverses choses pendant quelques minutes avant que ma cousine ne me demande si j'étais moi aussi réveillée. Chose étrange, je lui ai dit que oui, depuis au moins quelques minutes et elle affirma la même chose. Elle se tut un moment et me dit qu'une forme blanche devant elle la fixait. Non pas une silhouette humaine, mais bien une forme blanche. Aujourd'hui, je sais qu'il s'agissait d'un Poltergeist (esprit frappeur, le plus souvent violent (ndlr)) mais à ce moment là, nous n'en savions rien. J'essayais de voir ce fameux Poltergeist, mais je n'y arrivais pas. La forme l'avait fixée un moment puis a disparu. À ce moment-là, on a regardé dans le coin de son armoire et on a toutes les deux vu un petit garçon assis sur les cartons. Il semblait fixer l'une d'entre nous, mais ne faisait rien d'autre, donc nous ne nous sommes pas attardées sur lui. Puis, j'ai regardé le long couloir. La porte était ouverte, la chambre était dans le noir, mais les lumières du couloir l'éclairaient. Je voyais dans le coin du couloir une ombre étrange, comme celle d'une personne debout, le dos légèrement courbé en avant et les cheveux très longs... J'en ai parlé à ma cousine, mais elle ne voyait rien. Elle me dit alors qu'elle irait voir, car de toute façon elle devait passer par ce couloir pour aller aux petits coins. J'ai attendu, et attendu... Elle est revenue en me disant qu'il n’y avait rien. C'était étrange... On a discuté un petit moment jusqu'à nous endormir.

Plus je grandissais, plus la femme de mes 9 ans apparaissait. Je me souviens qu'à mes 12 ans, à une période où j'allais vraiment mal, j'entendais des personnes converser pendant que je dormais dans ma chambre, me réveillant donc au passage. Ça ressemblait vraiment à de la schizophrénie, mais je sais que ça n'en était pas, car ces événements n'étaient pas récurrents. À cette période là, je commençais à tomber malade sans aucune raison... Je ne dormais plus, ne mangeais plus, ne me levais plus, j'allais vraiment mal. Je me rappelle avoir perdu 10 kg en deux semaines. Cette même année, quelques mois après mon rétablissement, j'étais en plein pic de dépression. Et cette jeune femme, je la voyais recroquevillée face à mon lit double (que j'avais d'ailleurs défini comme mon lit après avoir jeté le simple). Je la fixais de longs moments, mais elle ne me regardait pas. Elle se contentait d'être face à moi, la tête derrière les genoux et ça, plusieurs jours sur une longue durée. Quelques mois après, alors que j'étais dans un état de transe, j'avais vu une forme blanche voler dans ma chambre et traverser le mur pour disparaître. Je n'avais rien consommé d'illicite, mais je me sentais bizarre.

...

Les années ont passé jusqu'à mes 14 ans. Plus aucune manifestation pendant des années. Un an auparavant, j'ai tenté de dialoguer avec cette femme en mettant un post-it au-dessus de mon lit au cas où elle me posséderait pendant mon sommeil, pour lui demander ce qu'elle voulait. Mais je n'ai eu aucune réponse.

Avec ma mère et mon frère, nous allions faire un voyage d'un mois pendant les vacances d'été dans un autre pays. J'étais toute excitée à cette idée. Nos affaires étaient toutes préparées des jours à l’avance. Un soir, je dormais bien, j'avais le sommeil profond et j'étais sereine (c'est-à-dire que RIEN ne pouvait me faire penser au paranormal) et un chuchotement à mon oreille m'avait réveillé en sursaut, la voix d'une femme qui me disait : « JE SUIS TOUJOURS LÀ » (j'avais pleins de photos de personnes autour de mon lit et je les ai très vite enlevées lorsque j'ai entendu cette phrase car les démons peuvent prendre possession de toutes les représentations humaines). J'étais apeurée, je ne comprenais pas... J'avais regardé l'heure et j'avais vu qu'il est 3 h passée. Après cette histoire, rien ne s'est vraiment passé si ce n'est que quand je suis allée dans ce pays, ma cousine M. venait souvent dormir avec moi dans mon lit (je n’ai jamais dormi dans le noir complet et ma chambre était toujours éclairée par une lampe. Je n’ai donc pas pu imaginer ces ombres) et il y avait un grand miroir en face de celui-ci. Nous étions souvent réveillées par l'appel à la prière vers 3 h du matin (c'était un pays musulman et selon ma religion les portes de l’enfer s’ouvrent entre 3 h et 6 h).

Une fois, on a vu une étrange silhouette nous fixer à travers le reflet du miroir... Depuis ça, plus rien ne s'est vraiment passé de mon côté. Je ne sais pas pour vous, mais plus le temps passe, plus je m'inquiète... J'ai toujours peur que quelque chose surgisse sans que je n'ai le temps de réagir…

Tout récemment, j'ai pris le bus pour aller voir un proche hospitalisé. J'avais préparé mon sac et je suis passée devant la porte ouverte de mon salon. Une porte en bois avec une vitre. Dans le reflet de celle-ci, j'ai vu un petit garçon courir derrière moi... J'ai pensé au petit garçon que j'avais vu avec M. mais pour le coup, je n'ai aucune idée qu'il s'agissait bien de lui.