• Nox

L’HOMME VERT

L'homme vert est plutôt méconnu dans le folklore chrétien. Pourtant, il représente bien des choses pour la nature. Son visage entouré de feuilles et de branches apporte bien souvent une sorte d’apaisement. Découvrez son rôle au sein des légendes ainsi que ses origines dans cet article.


La figure connue sous le nom d’Homme Vert est un dieu de la végétation et de la vie végétale. Il symbolise la vie dans le monde des plantes naturelles et dans la terre elle-même. Il est le plus puissant esprit de la nature, car c’est lui qui fait office de protecteur, pouvant chasser quiconque menacerait la nature. On dit que l'Homme Vert se montre mais ne se trouve pas. Même s'il est immortel, il disparaît à l’automne et revient au printemps pour accompagner la nature dans son développement.


On trouve l’Homme Vert dans de nombreuses sculptures et dessins. Depuis le XIème siècle, il apparaît dans des sculptures d’église, car il serait le symbole de l’ancien folklore de la religion préchrétienne. Il était à l’ère victorieuse très populaire auprès des architectes qui utilisaient sa visibilité comme aspect décoratif dans les bâtiments. C’est pour cela que vous pouvez l’apercevoir dans les églises, les chapelles et les cathédrales de toute l’Europe (en France ; cathédrales de Rouen, de Bourges mais aussi de Chartres).


D’autre part, des chercheurs renommés tels que Mercia MacDermott et Mike Harding soutiennent que la représentation de l’Homme Vert présente une similitude frappante avec les statues de la Kirtimukha et du Makara en Inde, et dans les églises de Bornéo.


De plus, il est facilement reconnaissable. En effet, il est représenté comme ayant un visage humain entouré par un feuillage dense ; du bois, des branches et des morceaux de tronc d’arbres. Et parfois même ces pousses peuvent porter des fruits et des fleurs. Par ailleurs, il serait indestructible, aucun homme et aucune arme ne pourrait le détruire en vu de sa résistance. Seules certaines puissances magiques peuvent l’atteindre, mais cela resterait tout de même très difficile.


L’Homme Vert à Southwell Minster © 2020 TripAdvisor LLC All rights reserved.

« L'Homme Vert signifie l'irrésistible vie... Il est une image issue des profondeurs de la préhistoire ; il apparaît et semble mourir puis après un long temps d'oubli il revint à plusieurs reprises au cours de ces derniers deux mille ans. De par ses origines, il est bienplus ancien que notre ère Chrétienne. Sous toutes ses formes il est une image de renouveau et de renaissance. »


William Anderson, The Green Man: The Archetype of Our Oneness with the Earth, Londres, Harper Collins, 1990, p. 14


Cependant, le terme « Homme Vert » est assez moderne. Il est tiré de l’article de Lady Raglan, The Green Man in Church Architecture, paru dans l’édition de 1939 de « Folklore ». Cette dernière avait remarqué une sculpture ayant un visage formé de feuilles enlacées dans une église du Monmouthshire. Elle a commencé à s’intéresser à ce sujet et a trouvé d’autres exemples dans des églises en Angleterre ou encore aux Pays de Galles. Elle l’a donc nommé « l’Homme Vert » et depuis, nombreux sont ceux qui s’y sont intéressés.


Depuis, l’Homme Vert s’est mêlé dans les contes populaires avec « Jack in the Green » par exemple mais aussi « John Barleycorn » et même « Robin des Bois ». Et chaque fois, la figure de l’Homme Vert est représentée différemment.


L’Homme Vert est devenu une icône, une figure familière qui inspira même le Géant Vert. Vous connaissez la marque de boîtes de légumes en conserves ? Et bien maintenant vous avez la réponse de l’origine de ce géant !


- Gloria