• Nox

Kuchisake Onna: La femme à la bouche fendue

Une des légendes urbaines les plus connues du Japon: La femme à la bouche fendue. Gare à vous si vous avez le malheur de croiser son chemin.


©NoxFrance

Cette légende prend naissance durant l’ère Heian qui commence en 794 et se termine en 1185. Cette époque fait partie de l’Histoire du Japon. Heian qui signifie paix en japonais, est considérée comme l’apogée de la cour impériale japonaise et est célébrée comme l’âge d’or de la culture et de l’art japonais notamment dans la poésie, la littérature et la peinture.


C’est dans le village de la préfecture de Gifu, qu’une femme d’une très grande beauté avait pour époux un samouraï beaucoup plus âgé et qui malheureusement, ne prêtait guère attention à elle. Jeune, futile et vaniteuse, elle n’hésitait pas à tromper son mari en jouant de ses charmes, ce qu'elle fit à plusieurs reprises. Jusqu’au jour où son infidélité lui coûta plus que sa propre vie…sa beauté. Alors qu’elle continua de se rapprocher dangereusement de son nouvel amant jusqu’à commettre l’adultère, un des villageois qui l’avait aperçue, rapporta les faits auprès du samouraï. D’un caractère fort et extrêmement jaloux, il sentit son honneur bafoué et trahi. Lorsqu’il se confronta à elle, au lieu de la tuer il préféra lui voler ce qu’elle avait de plus précieux. Il sortit son sabre et lui fendit, de ses lames aiguisées, le côté gauche de sa bouche, puis le droit. Dans ses hurlements de douleur et de peur, le samouraï lui cria « Qui te trouvera belle désormais ? » Par la suite, il se débarrassa du corps de son ancienne femme et ce ne fut que le début de cette malheureuse fin.


©NoxFrance

Voici la légende originale. Par la suite, plusieurs versions populaires existeraient. Après sa mort, Kuchisake-Onna se serait transformée en un esprit, errant à la nuit tombée, avec pour seul objectif : se venger. Dotée d’un masque chirurgical à sa bouche et d’une paire de ciseaux, elle part à la rencontre d’enfants ou adolescents traînant tardivement, leur posant cette fameuse question : « Suis-je belle ? » (Watashi-Kire ?) Si ce dernier répond oui à sa question, elle enlèverait le masque et exposerait sa monstrueuse entaille en lui répétant « Suis-je belle même ainsi ? » Si l’enfant répond par la négation, Kuchisake-Onna n’hésiterait pas à le tuer sur le champ. En revanche, si ce dernier répond par l’affirmation, elle le suivrait jusqu’à chez lui avant de l’exécuter par le même processus qu’elle. Autrement dit, lui faire deux entailles sur les extrémités de la bouche. Mais d’après une autre version populaire, elle donnerait en échange un énorme rubis et disparaîtrait. Dans une autre version, seuls les hommes sont tués. Les femmes qui ont le malheur de croiser uniquement son chemin, sont défigurées par la Onna afin qu’elles deviennent à leur tour une Kuchisake-Onna. Pour certains, prendre la fuite ne permettrait pas d’échapper à l’esprit malin. Quoi qu’il arrive, elle rattrape toujours ses victimes. En revanche, certains disent qu’il faut lui répondre qu’elle n’est ni belle, ni laide ce qui permettrait d’être épargné.


Cette légende connut un fort engouement puis un désintérêt au Japon. Il faudra attendre la fin des années 1970, pour qu’une psychose collective atteigne la population japonaise, notamment chez les enfants. Ceux-ci refusaient de sortir et on leur conseilla de ne pas rentrer seul à la sortie de l’école, mais en groupe pour éviter de croiser la route de la Kuchisake -Onna. Même les adultes commençaient à remettre en question cette simple légende. Il faudra attendre vingt ans, pour que cette peur se dissipe et qu’elle soit reconnue comme simple légende urbaine. Son apogée était telle, qu’on retrouva des traces du mythe en Corée du Sud. De nombreuses adaptations de cette légende ont vu le jour ce qui relança cette tendance. En 1995, elle devient le personnage principal de la bande dessinée Kuchisake Onna Densetsu, réalisé par Kanako Inuki. Dans cette série en deux volumes, elle tue les enfants pour retrouver sa fille perdue. En 2007, c’est dans le film d’horreur Carved, adapté par Koji Shiraishi, qu’on peut la retrouver. Elle est interprétée par l’actrice Mizuno Miki.


Des personnages similaires sont ainsi créés dans la pop culture pour retrouver le contexte de cette Kuchisake-Onna, notamment le personnage du Joker dans Batman, L’étrange Noël de Mr Jack de Tim Burton, ou encore le fameux clown tueur dans la série American Horror Story. Mais cette femme, devenue célèbre par sa tromperie, laisse planer le doute sur son existence encore aujourd’hui.


Roxanne