• Nox

Jesse Pomeroy : l’enfant tueur du Massachusetts

Nous avons souvent tendance à assimiler « le meurtrier » avec la représentation stéréotypée d’un homme d’une trentaine d’années assez solitaire. Au grand jamais notre première pensée ne se dirige vers l’image d’un enfant. C’est ainsi qu'en 1874, l'État du Massachussets aux États-Unis va se retrouver totalement boulversé. Jesse Pomeroy sera considéré comme étant le plus jeune tueur du Massachusets. Que s’est-il passé dans la tête de cet enfant pour développer un telle barbarie?

Jesse Pomeroy est né en novembre 1859. Très tôt dans l’enfance, ses relations avec ses camarades de classe seront mauvaises. Ces derniers sont dégoûtés par un défaut physique du jeune garçon : une sorte de voile qui recouvre son oeil. Les enfants sont terrifiés par Jesse et celui-ci va rapidement le ressentir. Il va donc devenir un garçon très solitaire. Il est passionné par la lecture, cependant ses romans préférés sont axés sur la violence et sont extrêmement sanglants. La famille de Jesse ne fait que lui ajouter un poids supplémentaire puisqu'elle est peu aimante et totalement désintéressée par le jeune garçon. Son frère préfère donner de l’attention aux filles. Quant à son père, il ne relève pas le niveau : il est alcoolique et violent envers sa famille. Il n’a aucun scrupule à évoquer le dégoût qu’il éprouve pour son fils, ce qui ne sera sans doute pas sans conséquence dans les futurs actes commis par ce jeune enfant.

Le 22 décembre 1871 est le début d’une spirale infernale. L’adolescent, alors âgé de douze ans, commet son premier acte violent et c’est un autre jeune garçon qui va en payer le prix. Il va lui infliger, en plus de la violence, de l’humiliation puisqu'il le ligotera à une poutre, totalement nu. Jesse violente cette première victime à l'aide d'une corde qu’il laissera rapidement tomber pour une arme blanche lorsqu’il réiterera son acte sur six autres garçons. Jusqu’ici, aucune de ses victimes ne va mourir. Son rituel se limite à la capture de l’individu, au liage de ce dernier pour ensuite le battre et potentiellement le poignarder. Après cela, Jesse se contente simplement de partir, comme s'il avait eu satisfaction. Malheureusement pour lui, ce dernier se fait attraper. Il est alors envoyé en camp de redressement jusqu’à ses vingt-et-un ans. Ce n’est seulement qu'après un an qu’il en ressort, ce qui sera la plus grosse erreur commise par les autorités dans cette affaire.


Dessin de Jesse Pomeroy. © Bettmann/CORBIS

En avril 1874, des vacanciers retrouvent le corps d'un enfant âgé de quatre ans dans un fossé. Celui-ci est sauvagement mutilé, ses parties génitales sont presque totalement coupées, un de ses yeux a été charcuté et des blessures en forme de X sont présentes partout sur son corps. Comme si le petit garçon n’avait pas assez vécu l’horreur, son corps a été incendié.


Malheureusement pour Jesse, des personnes ont vu un jeune homme s’enfuyant le jour de l’assassinat. À cause des antécédents du garçon, la police va diriger son enquête vers ce dernier, Pomeroy est alors suspect.

Mais ce n’est pas tout pour lui, le 18 mars 1874, une petite fille du nom de Katie Curran disparaît. D’après l’enquête de la police, le dernier endroit où celle-ci a été aperçue est dans le magasin de la famille Pomeroy. La police va donc interroger le cadet de la famille. L’enquête sera fructueuse étant donné qu’ils vont découvrir les vêtements de Jesse imbibés de sang, potentiellement celui de Horace Millan. Au fur et à mesure de l’enquête, la police trouve de plus en plus d’éléments qui renforcent la thèse que le coupable est Jesse Pomeroy. La police met donc Jesse face aux faits, ce dernier va avoir une réaction pour le moins étonnante, en répondant à la police de sang froid « Je suppose que je l'ai fait » lorsque ces derniers lui demandent d’avouer les meurtres. Une déclaration encore plus étonnante suit, il avoue avoir tué vingt-sept autres personnes. Cependant, certaines sources en comptent approximativement neuf. En fouillant dans le magasin, la famille va trouver les restes de la petite Katie.

Dû à un manque de preuves, Jesse est reconnu coupable de deux meurtres uniquement : celui de Horace Millan et de Katie Curran. Il est alors condamné à la peine de mort. Cependant, le 7 septembre 1876, celle-ci se transforme en prison à vie. Jusqu’en 1917, Jesse Pomeroy va vivre isolé dans la prison d’état de Charlestown.

Jesse était un sadique mais également un psychopathe. Il n’a jamais montré aucune compassion envers ses victimes ou leurs familles. Il est qualifié de tueur en série « organisé », en d’autres termes : chez lui, tout est réfléchi. Un tueur en série organisé est très méthodique et comploteur. Il n’est que très peu sensible aux émotions à l’inverse du tueur en série désorganisé. Il est très facile pour ce genre de tueur de maintenir une façade. Jesse Pomeroy est décédé en prison, le 29 septembre 1932, à l'âge de soixante-douze ans.


Emma