• Nox

Indrid Cold

Un homme bronzé avec des cheveux tirés en arrière, un large sourire, un costume sombre et un par-dessous vert métallique. Une personne avec des goûts vestimentaires discutables me direzvous. Mais, ce n'est pas ça qu'il faut retenir. Et si je vous disais plutôt que cet homme est descendu d'un engin non-identifié le 2 novembre 1966, avant de parler par télépathie avec Woodrow Derenberger ?


Woodrow Derenberger est un honnête vendeur de machine à coudre. Il a deux enfants et une femme. Son métier leur permet de vivre confortablement à Mineral Wells en Virginie-Occidentale aux États-Unis. Tout va pour le mieux dans la vie de Woodrow. Le 2 novembre 1966 vers dix-neuf heures, Woodrow roule sur l'Interstate 77 pour rentrer chez lui. Il n'est plus qu'à quelques kilomètres de chez lui après une longue journée de travail. Manque de chance, il est obligé de s'arrêter sur le bas côté. Une des machines à coudre à l'arrière de sa petite camionnette est en train de tomber. Plus de peur que de casse, le vendeur se remet en route. Roulant un peu moins vite que la vitesse autorisée, il se fait doubler par deux phares. Rien d'inquiétant, le vendeur ne veut pas casser une de ces précieuses machines à coudre en allant trop vite. Mais le véhicule devant lui ralentit, jusqu'à s’arrêter complètement au milieu de la route. Le brave vendeur pense à la police, un simple contrôle routier. Après tout, il a peut-être dépassé la vitesse autorisée sans s'en rendre compte. Patiemment, il s'arrête au milieu de la route derrière le véhicule. Il attend que l'officier de police vienne le voir.



Woodrow change d'avis quand il se rend compte que le véhicule devant lui n'est pas une voiture de police, maisun engin volant ressemblant à une lampe à pétrole horizontale. Woodrow n'a le temps de rien faire quand le véhicule s'ouvre. Un homme très bronzé, avec des cheveux noirs tirés en arrière en sort, tout sourire. L’inconnuavance sans hésitation vers notre vendeur. Woodrow remarque que l'homme est habillé d'un costume sombre et d'une combinaison d'un vert métallique. L'homme s'adresse par télépathie à Woodrow : « My name is Cold.I sleep, breathe and bleed as you » (« Mon nom est Cold. Je dors, je respire et je saigne comme toi. »). Le sourire de Cold rassure Woodrow. Une conversation s'installe.


Après avoir compris que Cold venait en paix, les deux hommes échangent des banalités en oubliant presque que l’un des deux était sorti d’une lampe de pétrole volante quelques minutes auparavant.


Après avoir fait connaissance, Cold lui indique qu'il reviendra le voir dans les jours suivants, en toute amitié,etremonte dans son engin quelques minutes plus tard. Avant de s'envoler, Cold demande une faveur à Woodrow : avertir la presse et les autorités de leur rencontre. Arrivé chez lui, Woodrow se précipite auprès de sa femme pour tout lui raconter . Elle appelle aussitôt la police. Les médias sont prévenus, et la nouvelle de l'apparition de Cold se répand en Virginie-Occidentale.


Une amitié interplanétaire

Deux jours plus tard, le 4 novembre 1966, Cold tient parole et vient visiter son nouvel ami. C'est le début de leurs nombreuses rencontres. Ce jour là, les deux hommes font largement connaissance.


Cold va tout d'abord décliner son identité complète : il s'appelle Indrid Cold et vient de la planète Lanulos, situé près de la Galaxie Genemedes. Sa planète est très semblable à la nôtre, ce qui explique la ressemblance entre les habitants de Lanulos et les humains. Par ailleurs, Indrid a pris des échantillons de la nature de notre planète, et en a conclu que nos planètes étaient quasiment identiques. Ils ont, eux aussi, des lacs, des océans, des champs et des animaux. Information supplémentaire, Indrid est un homme marié, sa femme se nomme Kimi et ils ont trois enfants.


Au fil des échanges et de ses visites, Indrid apprend à Woodrow beaucoup de choses. Par exemple, neuf vaisseaux comme celui d'Indrid volent au dessus de la région au moment où ils parlent. Les engins ne font pas des allers-retours à Lanulos tous les jours, ce qui leur prendrait beaucoupde temps. À la place, les extraterrestres ont établi une base relais sur la Lune. Indrid a pu observer et échanger avec les astronautes en mission lunaire. La NASA connaît donc l'existence d'Indrid et de ses amis.



Woodrow finit par poser une question : pourquoi sont-ils venus sur Terre ? Les habitants de Lanulos viennent pour essayer de commercer. La Terre possède des ressources précieuses et Cold est prêt à les échanger contre des ressources de Lanulos. Ce n'est pas leur planète d'essai, ils ont déjà établi le contact avec de multiples planètes, toujours avec succès. Sur Terre, Indrid a donc essayé de trouver un accord avec le gouvernement américain. Mais, ils n'ont pas trouvé de compromis, empêchant la Terre de faire du commerce avec Lanulos. Tant bien que mal, les extraterrestres ont décidé de contacter directement des citoyens américains pour établir des liens. Cette étape est assez complexe, car il faut que les personnes soient réceptives et que l'échange ne soit pas trop long.


Et pour cause, le temps est une denrée précieuse pour Cold et les siens. S’ils restent trop longtemps sur Terre, ils rajeunissent. Ils risquent de perdre leurs connaissances sur leur peuple et de ne plus savoir rentrer chez eux. Dans une interview, Madame Derenberger, la femme de Woodrow dit : « They are Time Travelers. » (« Ce sont des voyageurs temporels. »). Indrid a expliqué qu'il voyageait dans la Quatrième Dimension, qui est le temps en physique humaine. Leur planète étant très éloignée de la nôtre, ils ont voyagé dans le temps pour arriver plus vite jusqu’à nous.


Après tant de rencontres, les hommes se sont véritablement liés d'amitié. Indrid a même ramené du pain et du whisky de sa planète pour les faire goûter à Woodrow. En 1967, Indrid fait une surprise à Woodrow : il l'emmène sur sa planète ! Une faune luxuriante accueille le terrien émerveillé. Il constate que nos planètes sont semblables avec quelques différences notables. Les habitants de Lanulos vivent tout nus et ils ne connaissent ni la faim, ni la guerre.


Leur dernière rencontre a lieu à la fin de l'année 1967. Nous n'avons pas vraiment d'information sur ce départ et sur ces causes. Cold est reparti comme il est arrivé, mystérieusement.


Après cette dernière rencontre, Woodrow décide de contacter John Keel. Ce journaliste adepte des recherches paranormales et des OVNI est déjà en Virginie-Occidentale. Il est en train de mener des recherches à Point Pleasant sur le Mothman. Nous avons déjà consacré un article à cette créature de légende sur notre site si vous voulez en savoir plus.



Quand John Keel apprend toute l'histoire de Woodrow, il est un peu secoué. Il décide de faire des recherches supplémentaires pour s'assurer de la véracité des faits. Les semaines suivantes, John va recevoir des appels de la part d'Indrid Cold, mais il n'y croit qu'à moitié. Ces appels téléphoniques d'Indrid Cold ont eu leur moment de gloire dans le filmThe Mothman Prophecies en 2002 avec Richard Gere. Le héros du film reçoit des appels énigmatiques et prophétiques d'Indrid Cold, qui est apparenté au Mothman. En vérité, les deux apparitions étaient dans le même cadre temporel, avec une date d'apparition et de disparition assez proche. Il n'a, cependant, jamais été fait de liens entre ces deux apparitions, tous deux ayant des caractères très différents.


Avec tout ces détails intrigants et cette amitié hors-norme, Woodrow Derenberger décide d'écrire lui-même un livre en 1971 : The Visitors from Lanulos. John Keel écrira tout de même son avant-propos. Woodrow y raconte toute son histoire, tout ce que Cold lui a appris sur Lanulos mais aussi sur les humains. Beaucoup trouvent ce livre fantaisiste et mal écrit. Ce n'est que le compte-rendu brut des expériences de Woodrow, pas un roman de science-fiction qui se doit de nous faire voyager.


La légende d'Indrid Cold aurait pu s’arrêter là. Malheureusement, le visage si positif d'Indrid dépeint par Woodrow est relié à d'autres histoires plus horrifiantes. Les légendes urbaines lui donnent une image bien moins sympathique.


En 1966, à Elizabeth, dans le New Jersey, deux jeunes garçons se promènent. Derrière une barrière impossible d'accès, un homme sans nez et sans cheveux mais avec un grand sourire les effraye. Certains relient cet homme à Indrid Cold. Dans le récit de Woodrow, il a pourtant un visage complet et des cheveux noirs. Cette apparition prendra le nom de Grinning Man ou Smiling Man. Ces surnoms sont aussi donnés à Indrid Cold. En 1967, à Point Pleasant en Virginie-Occidentale, la famille Lilly semble être hantée. John Keel enquête. Les phénomènes semblent ressembler à un Poltergeist. Le journaliste finit par demander à la famille s'ils n'ont pas fait des cauchemars étranges en lien avec leur hantise. La fille de la famille avoue qu'elle a vu un homme grand et souriant l'observer dans un cauchemar. John Keel fera le lien avec Indrid Cold a posteriori, un homme apparaissant dans la région grand et souriant. Mais, c'est le seul point qui relie les deux affaires. Les habitants de Lanulos n'ont aucun pouvoir de hantise dans le récit de Woodrow. Cold n'observe pas non plus les humains dormir. En Italie, en 1978, un homme se fait enlever à de multiples reprises par des extraterrestres à la peau pâle et au grand sourire. Certains font un lien avec les habitants de Lanulos, mais sans expliquer pourquoi.


Plus récemment, en 2013, une creepypasta a fait frissonner Reddit en racontant la rencontre d'un utilisateur avec un homme souriant surnommé The Smiling man. Certains pensent que cette apparition était en fait Indrid Cold. Toutes ces rencontres ont deux points communs : toutes contiennent un homme souriant et des gens apeurés. Ce n'est pas assez pour les relier à Indrid Cold. Jamais l'extraterrestre ne s'est montré menaçant ou étrange avec Woodrow. Son peuple et lui venait en paix, et non pour apeurer des enfants.


Indrid Cold est donc un mystérieux personnage. Extraterrestre amical et souriant, il nous intrigue. Les habitants de Lanulos ont-ils baissé les bras face à notre refus de rentrer en contact ? Indrid Cold reviendra-t-il ? Après tout, nous ne sommes sûrement pas seuls dans l'Univers. Avoir des voisins de Lanulos ne serait pas une mauvaise chose.


Emilie