• Nox

Edmund Kemper, la vie d'un tueur en série

Dernière mise à jour : 19 août 2019

Edmund Kemper fait partie des tueurs en série les plus célèbres dans l’histoire des faits divers, il a utilisé sa très grande intelligence pour assassiner minutieusement plusieurs jeunes femmes ainsi que des membres de sa famille.


Edmund Emil Kemper III est né le 18 décembre 1948 à Burbank dans l’État de Californie, il est plus connu sous le nom de Ed Kemper et il s’est fait connaître pour ses multiples crimes ayant eu lieu dans les années 70 et ayant fait pour victimes six auto-stoppeuses, ses grands-parents, sa propre mère et une amie de celle-ci.


Les parents de Ed ont divorcé pendant son enfance, il a grandi avec une mère alcoolique et maltraitante ainsi que ses deux sœurs. Il n’a jamais accepté d’être éloigné de son père qu’il idéalisait, il a alors voué une haine à sa mère. Son enfance a été difficile, ce qui pourrait expliquer les troubles psychologiques qu’il a développé comme plusieurs autres tueurs en série. Alors qu’il n’avait que dix ans, sa mère le forçait à dormir dans une cave dénuée de toute lumière car elle était effrayée à l‘idée que celui-ci puisse faire du mal à ses sœurs. Les craintes de sa mère ont empiré quand elle a retrouvé des chats dépecés et d’autres animaux qui avaient été torturés par son fils. Alors qu’il était très jeune, Ed disait faire des rêves obscurs où il tuait sa mère et il pratiquait des jeux très violents avec ses sœurs. Il avait par exemple inventé un jeu appelé « la chambre à gaz » qui consistait à lui bander les yeux et à se laisser guider vers une chaise sur laquelle il feintait de mourir d’asphyxie.


Après ces différents événements violents, sa mère avait décidé de l’envoyer vivre avec son père car elle ne pouvait plus supporter la vue de son fils. La nouvelle compagne de celui-ci ne supportait pas l’enfant et il était alors renvoyé chez sa mère. Ce rejet fut très mal vécu par Kemper qui se sentit trahi et abandonné par son père, son idéal. Dès son retour la relation entre Ed et sa mère se dégrada très rapidement et elle le blâma pour tous les problèmes qu’elle rencontrait dans sa vie.


À l’âge de quatorze ans, Ed fugua de chez sa mère à plusieurs reprises. A l’âge de quinze ans, il vola sa voiture et se rendit de nouveau chez son père qui accepta de reprendre sa garde.


Mais alors qu’ils passaient les fêtes de Noël chez les grands-parents d’Ed, son père décida de leur laisser son fils. De nouveau Kemper se sentait abandonné par son père, un élément était venu empirer les choses : la grand-mère d’Ed lui rappelait sa mère et il se montra alors totalement abject avec celle-ci. Ed Kemper commença à pratiquer la chasse durant son temps libre et ramena quelques animaux chez ses grands-parents contre quelques pièces. Cependant, sa grand- mère lui interdit formellement de tuer les oiseaux et Ed, par rage envers elle, commença alors à tuer tous les oiseaux qu’il croisa pendant la chasse. L’ambiance familiale se dégrada, et lors d’une dispute Ed Kemper tira sur sa grand-mère et la tua froidement, il tua également son grand-père et il justifiera plus tard que c’était pour qu’il n’ait pas à découvrir le meurtre de sa femme.


Ne sachant pas quoi faire après le meurtre, Ed appela sa mère et essaya de maquiller son double meurtre en accident de chasse, mais sa mère était persuadée qu’il était coupable et elle l’avait alors convaincu d’appeler la police. Ed Kemper est arrêté et à la suite d’examens, il est diagnostiqué comme souffrant de schizophrénie et de paranoïa, il est donc jugé non coupable de son crime. En 1964, il est alors interné dans un hôpital psychiatrique hautement sécurisé. Durant son enfermement, des tests avaient révèlent qu’il possède un QI extrêmement élevé. Il étudia la psychologie et il utilisa ses nouvelles connaissances pour nourrir son esprit pervers et perfectionner ses techniques de meurtres.


Ed Kemper est relâché en 1969 alors qu’il est âgé de vingt et un ans, les médecins pensent qu’il est guéri mais comme ses antécédents et ses entretiens avec divers psychologues montrent qu’il entretient des problèmes relationnels avec sa mère, les docteurs préconisent de limiter ses contacts avec celle-ci. Cependant, après un séjour en prison, il retourna vivre avec elle, ce qui fut une grosse erreur. Les relations mère-fils ne s’amélioraient pas, mais Ed trouva des petits boulots et il s’inscrivit même à la faculté. Ses occupations lui permettaient de ne pas rester constamment avec sa mère. Après plusieurs années, Ed quitta le foyer familial et s’installa en collocation, il suivit alors une formation pour devenir gendarme mais sa taille, très importante, l’empêcha de la réussir. En effet, mesurant 2,5mètres et pesant 163kg, cela lui valut le surnom de « big Ed ». La société ne lui correspondait pas, Ed se renfermait sur lui-même et vivait de façon marginale. Mais un jour, alors qu’il faisait de la moto, il se fit renverser par une voiture et fut grièvement blessé. Incapable de travailler après cet accident, il remarqua que beaucoup de jeunes femmes faisaient de l’auto-stop dans la région qu’il habitait. Il décida donc d’acheter une voiture avec la somme des dommages et intérêts obtenu suite à son accident et il mis en place un plan pour assouvir ses désirs de meurtres qui ne l’ont jamais quitté.


Ed commença par prendre des jeunes femmes en stop pour les mener à leur destination. Mais très vite, les femmes qu’il transportait ne donnaient plus signe de vie après être montées dans sa voiture. Kemper modifia son véhicule afin que les portes du côté passager ne puissent plus s’ouvrir de l’intérieur. De ce fait ses victimes se retrouvaient coincées avec lui, tandis qu’il transportait plusieurs armes sous son siège.


Entre 1972 et 1973 Ed a assassiné six étudiantes auto-stoppeuses. Ses premières victimes Mary Ann Pesce et Anita Luchessa avaient été poignardées, démembrées et violées. Kemper a avoué avoir abusé sexuellement du corps des deux femmes. Ce sont quatre autres victimes qui ont, plus tard, subit le même traitement de la part du tueur en série, toutes très jeunes.


La plus tristement célèbre des victimes de Ed Kemper est sa mère. Il l’aurait frappée mortellement à la tête avec un marteau alors qu’elle dormait. Comme il l’avait fait avec ses autres victimes, Ed avait décapité sa mère et il lui avait coupé les mains. Il lui avait également découpé le larynx qu’il a ensuite jeté à la poubelle. Après cet horrible parricide, Ed a invité la meilleure amie de sa mère à le rejoindre chez elle prétextant une rencontre et à l’arrivée de celle-ci il l’étrangla et cacha son corps dans une armoire.


Le 29 Avril 1973, Ed Kemper s’est rendu aux autorités de l’état du Colorado, et a avoué la totalité de ses crimes. Premièrement, les policiers n’ont pas cru à ses aveux, mais très rapidement ils ont découvert les restes des corps des victimes et ils n’ont pu nier l’évidence que Kemper était un tueur en série extrêmement dangereux.


Durant son procès, Ed a été jugé coupable de la totalité des meurtres qu’il avait perpétrés, et quand le juge lui a demandé qu’elle peine de prison il pensait mériter, il a dit qu’il méritait une peine de torture à mort. Il a finalement été condamné à une peine de prison à vie, et il purge actuellement sa peine à l’unité médicale de Vacaville en Californie.



Leyna