• Nox

Doppelganger : Le cas d’Émilie Sagée

C’est en 1845, que l’histoire d’Émilie Sagée, jeune institutrice, va devenir connue. On raconte que son double maléfique la suit partout où qu’elle aille, troublant certains et effrayant d’autres. L’histoire d’Émilie Sagée est-elle vraie ou est-elle pure affabulation ?


Qu’est-ce que le Doppelganger ?

Doppelganger est un mot allemand signifiant « sosie » ou « double » d'un être vivant. Il est très présent dans le folklore et la mythologie germanique. Selon les croyances nordiques, le Doppelganger peut être assimilé à la locution latine alter ego (autre moi).


Y a-t-il une explication scientifique à ce phénomène ?

La parapsychologie tente d’expliquer ce phénomène à l’aide de plusieurs hypothèses. Bozzano, célèbre para-psychologue italien, répartit ce qu’il appelle « dédoublement fluidique ou/et bilocation » en quatre parties :

- La sensation de dédoublement chez les hémiplégiques qui les aiderait à retrouver leur intégration sociale,

- L’aperçu ou la perception de son propre fantôme,

- Le transfert de la conscience d’un individu vers son propre fantôme,

- La perception d’un double vivant ou mort par un tiers. Généralement cette personne fait partie de l’entourage du défunt ou du vivant.


À noter que ces quatre parties font référence à des troubles psychologiques. D’autres spécialistes de la parapsychologie rapprochent ce phénomène de celui des hallucinations répétitives.


Qui est Émilie Sagée ?

Née en 1813 à Dijon, Émilie Sagée est une jeune institutrice. Elle est âgée de trente-deux ans quand elle vit certains événements troublants.


Quels sont ces événements ?

Vers 1845, Émilie, âgée de trente-deux ans, trouve un poste d’enseignante de français dans un pensionnat pour jeunes filles issues de la classe noble, en Lettonie. Très appréciée par ses collègues et ses élèves, son dynamisme et sa joie de vivre plaisent à son entourage professionnel. Jusqu’au moment où des événements mystérieux se produisent. Plusieurs élèves rapportent des histoires terrifiantes liées à Émilie.


Un beau jour, le jardinier du pensionnat aperçoit Émilie se promenant dans le jardin au moment où elle était censée se trouver au réfectoire, avec ses collègues et les pensionnaires. Il fut surpris lorsqu’il poussa les portes du réfectoire et vit Émilie attablée avec les autres enseignants. Il repartit aussitôt à l’extérieur et y vit la jeune femme prête à entrer dans l’établissement, un livre à la main, l’air faible, le regard froid et ne répondant pas à son salut.


Quelques semaines plus tard, tandis qu’elle donnait son cours en écrivant au tableau, une élève, assise à proximité de la fenêtre, aperçut son institutrice assise sur l’un des bancs du jardin. Un autre jour, les filles faisaient de la broderie et elles virent par la fenêtre Émilie se promener, l’air fatigué et le visage pâle. Au moment où leur surveillante s’absenta, elle fut remplacée par le double de mademoiselle Sagée. Surprise, l’une des élèves se leva pour toucher Émilie, quand cette dernière se déroba devant les yeux des jeunes pensionnaires terrifiées par ce qu’elles venaient de voir.


Les événements devenaient tellement récurrents et de plus en plus terrifiants, que plus de la moitié des jeunes filles quittèrent le pensionnat. Devant le départ de ces pensionnaires, le directeur de l’établissement décida de convoquer Émilie Sagée. L’institutrice avoua que ces événements n'étaient pas des cas isolés et qu’elle vivait ce phénomène de dédoublement depuis quelques années. Le directeur prit alors la décision de la renvoyer.


L’histoire de l’institutrice intéressa Alexandre Aksakof, célèbre para-psychologue russe, qui alla à sa rencontre afin de l’examiner et d’étudier son cas. Après plusieurs rencontres, Aksakof, se prit d’affection pour la jeune femme et la recommanda à une famille russe, pour un poste d’institutrice. Il écrira plus tard un livre dans lequel il évoquera son cas, intitulé Animisme et Spiritisme. Quelques années plus tard, Émilie changea de travail et se retrouva dame de compagnie d’une riche héritière.


Un jour, alors qu' Émilie était en congés hors du domaine, l'héritière fut retrouvée morte dans le palais. Plusieurs témoins rapportent qu’ils auraient aperçu Émilie sortir du domaine, la nuit du décès, alors que la jeune Sagée se trouvait à SaintPétersbourg au même moment. Serait-ce le double d’Émilie que ces gens auraient vu ? Le mystère reste irrésolu.


Le cas Émilie Sagée, bien que le plus connu, n’est pas unique. En effet le célèbre poète et dramaturge allemand Goethe affirme avoir aperçu son double venir à lui, alors qu’il était victime d’une violente émotion. Maupassant, écrivain et journaliste français témoigne de la même expérience de dédoublement. Des histoires plus récentes de dédoublement de célébrités comme Angelina Jolie ou Beyoncé, ont été rapportées.


Aujourd’hui encore, des questions restent en suspens. Aucune trace ne sera retrouvée d’Émilie Sagée, et aucun psychologue ou para-psychologue ne réussira à expliquer ce phénomène. Plusieurs réalisateurs comme Emmanuel Boeck (1989) ou Avie Nesher (1993) s’intéresseront à ce sujet et réaliseront chacun un film , intitulé Doppelganger.


Linda