• Nox

BUCAREST, VILLE HANTÉE ?

Capitale de la Roumanie, Bucarest est une ville remplie de surprises. Étrange et fascinante, Bucarest regorge de nombreuses histoires intrigantes qui pourraient nous faire penser que la ville serait hantée.


L’hôtel Cismigiu


Une des légendes urbaines les plus intrigantes de la capitale roumaine est certainement liée au célèbre hôtel Cismigiu. Ce lieu a connu un fort succès lors de sa construction en 1913. Puis, peu à peu il a perdu de sa valeur et a été laissé en ruine.


En 1990, l'académie du Théâtre et du Cinéma en devient la propriétaire et décide de transformer l’hôtel en résidence étudiante.


L’hôtel Cismigiu au XXe siècle © 2020 - Toate drepturile rezervate

L’histoire raconte que durant un week-end où presque tous les étudiants étaient rentrés chez eux, une étudiante, restée à la résidence, serait tombée dans une cage d’ascenseur. Elle aurait crié à l’aide pendant trois longues heures, sans que personne ne l’entende.


Depuis ce terrible accident, l’hôtel a repris son activité. Mais, d’après certains visiteurs qui auraient entendu des cris venant des couloirs et de l’ascenseur de l’hôtel, le lieu serait hanté par la jeune femme. Les passionnés de paranormal affirment même que l’endroit serait lourdement chargé en énergie négative.


Foisorul de foc


L’un des plus anciens bâtiments de la capitale est le Foisorul de foc. Construit entre 1890 et 1891, ce lieu qui est maintenant un musée des pompiers était au départ une tour d'observation utilisée par les soldats du feu pour la protection contre les incendies.


Foisorul de foc © CC BY-SA 3.0 ro

L’une des histoires qui habite cet endroit est celle d’un pompier mort par combustion spontanée. Il y a également l’histoire d’une femme qui serait morte en tombant du deuxième étage alors qu’elle était venue voir son mari pompier, pensant qu’il la trompait.


Ce qui est étrange est que de nombreuses personnes ont affirmé qu’à cet endroit, le 9 de chaque mois, une demi-heure avant minuit, on voit à travers les fenêtres du monument historique d’étranges lumières.


Le monastère de Chiajna


Un autre lieu célèbre pour ses phénomènes étranges est le monastère de Chiajna. L’histoire débute au XVIIIe siècle, sous le règne d’Alexandru Ipsilanti. C’était un grand monastère avec des murs épais, utilisé comme refuge pour les malades de la peste.


Après l'épidémie, il a été abandonné et les gens l’ont catalogué comme étant maudit pour ensuite le laisser en ruine. En 1967 et 2006, deux crimes auraient été commis près de l’église.


Le monastère de Chiajna © 2020 Adevarul Holding. Toate drepturile rezervate.

De nombreux professionnels soutiennent que la terre et le monastère n’ont pas été sanctifiés, raison pour laquelle la population locale entendrait encore aujourd’hui une cloche retentir pendant la pleine lune. Ceci est appuyé par des enregistrements audios, mais qui n’ont pas été pris en compte.


Grâce aux légendes qui l’entourent, le monastère de Chiajna a fait l’objet d’un courtmétrage réalisé par des étudiants de la faculté de Regie. (https://www.youtube.com/watch? v=SSt3_ifI9eo&feature=emb_title)


L'étang des sorcières


Dans la forêt Boldu-Creteasca on trouve un étang dit « maudit ». Cet endroit est bien connu, surtout à cause des sorcières gitanes qui se rassemblent là-bas chaque année à la Saint-Georges, à la Saint-Andrei et pour la fête des Sânziene, nuits où, selon les superstitions, les portes sont ouvertes sur d’autres mondes.


Des phénomènes étranges s’y déroulent et même pour ceux qui ne croient pas en ces légendes, ce lieu semble sinistre. En effet, les animaux refusent de boire dans l'étang. Aussi, l’eau qui a une profondeur de seulement un mètre et demi, ne change pas, ne s’étend pas, qu’il pleuve beaucoup ou que la sécheresse s'installe.


Par ailleurs, pendant la période communiste, des débris on été jetés dans l’étang et après quelques semaines, aucune trace de ces débris n'auraient été retrouvée. C’est pour cela que nombreux sont ceux qui croient en la légende qui dit qu'il n’y n’aurait pas de fond et que tout objet jeté là disparaîtrait sans laisser de trace.


Il est très difficile de trouver une image de l’étang car très peu de personnes s’y rendent au vu de sa localisation. Cependant un documentaire très intéressant a été réalisé à son sujet : https://www.youtube.com/watch?v=chy5H41mHQ0&feature=youtu.be


Bucarest et la Roumanie représentent réellement une mine d’or dans le domaine de l'étrange, entre les légendes avec des fantômes, les âmes torturées et les maisons maudites. On ne sait pas si elles sont véridiques, mais ce qui est certain c’est que les endroits concernés ont suscité l’intérêt des gens au fil du temps. Et, difficile de dire que Bucarest ne donne pas froid dans le dos…


Pour les amateurs de lieux hantées, c’est la destination idéale !


Gloria