• Nox

Azazel : un démon mystérieux aux multiples facettes

Azazel, dont la personnalité et les traits atypiques ont inspiré de nombreux ouvrages de science-fiction, manga ou encore séries télévisées, recèle pourtant bien des mystères. Tantôt gardien des boucs ou maître des animaux maléfiques, Azazel est bien plus présent dans l’héritage religieux et moderne qu’on ne le croit. Qui se cache donc derrière le masque de bouc?


Illustration d’Azazel© Pinterest 2021

«Enchaîne Azazel par les pieds et par les mains, jette-le dans les ténèbres, ouvre le désert qui est à Dadouël et jette-le dedans. Mets sur lui des pierres rugueuses, et aiguës, enveloppe-le de ténèbres, et qu'il demeure là à perpétuité. Recouvre son visage, et qu'il ne voie pas la lumière.»


Dixième ange déchu du Paradis et dirigeant du Second Ordre de la Rébellion, Azazel, dont le nom signifie «Dieu a rendu fort», est habituellement dépeint comme le maître des déserts. Il y fut jeté par Raphaël sur ordre de Dieu lorsqu’il enseigna aux hommes à forger des armes et des couteaux. Démon de l’air et de la connaissance, il leur apprit également à faire fondre le métal pour fabriquer de la monnaie, mais aussi l’application de teintures, de fards et de poudres. Véritable marionnettiste de l’esprit humain et de la discorde, Azazel montra par ailleurs aux hommes l’art de concocter des enchantements, des poisons et autres potions, et leur inculqua la connaissance de l’astrologie, de la divination et de la magie.


Azazel parvint ainsi à révéler aux hommes les secrets de la perversion et de l’abjection,incitant même les bêtes les plus déviantes à se libérer et à répandre le chaos. Entraînés dans la débauche et l’impiété, les hommes furent peu à peu envahis par la vanité et l’amoralité,aboutissant à la destruction sur Terre. En guise de punition, Azazel fut alors éjecté dans le désert sur Terre, condamné à y régner pour le reste des temps.


Il est par ailleurs raconté qu’en tant que maître des déserts, il tenta Jésus pendant quarante jours, qui revenait d’un périple et devait traverser le désert. Jésus parvint à ne pas céder à la tentation d’Azazel, qui lui avait promis gloire et fortune, et s’échappa du désert.


Maître des animaux maléfiques


Azazel, le gardien du bouc © Domaine public

Si Azazel symbolise l’aridité et l’insipidité du désert, il est aussi associé à pléthore d’animaux dits maléfiques, notamment le bouc. Son aspect physique est d’ailleurs souvent représenté avec une tête de bouc, ou de bélier, muni de longues griffes pointues et d’une petite queue noire. D’autres fresques le décrivent tantôt avec des ailes d’ange noires, à l’image de sa déchéance, tantôt muni d’une tête d’oiseau. Quoi qu’il en soit, il est le plus souvent illustré comme le gardien du bouc, à savoir le gardien des autres démons. Cette caractéristique est issue de la Bible hébraïque, qui mentionne un épisode mettant en scène un sacrifice de boucs:deux bêtes à cornes furent alors présentées sur un autel sacrificiel. Le premier fut vidé de son sang et brûlé en guise d’expiation des péchés des Hébreux. Le second fut chargé de tous les péchés et envoyé dans le désert en vue d’être puni par Azazel. Ce dernier récupéra l’animal et le lava de tous ses péchés.


«Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour Yahweh et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel sera tombé le sort pour Yahweh et l'offrira en sacrifice pour le péché. Et le bouc sur lequel sera tombé le sort pour Azazel, il le placera vivant devant Yahweh, afin de faire l'expiation sur lui et de le lâcher dans le désert pour Azazel.»


Cet épisode fut même à l’origine de l’expression «bouc émissaire», en référence au second animal envoyé dans le désert à la rencontre d’Azazel, portant sur ses épaules l’ensemble des péchés des hommes.


Azazel peut prendre parfois l’apparence d’un oiseau au bec immense surplombant les hauteurs, à la recherche d’âmes perdues. Il y apparaît notamment dans l’Apocalypse d’Abraham, qui relate qu’Azazel est descendu sur le sacrifice d’Abraham afin d’y faire régner la terreur et tenter les hommes. Certains écrits évoquent même l’idée selon laquelle il serait à l’origine de la tentation d’Ève dans le jardin d’Éden, ayant pris les traits du serpent qui lui tendit la pomme. Dans d’autres récits, Azazel en maître des animaux, ordonne les Satyres,chacals, autruches et boucs, ainsi que les vautours qui errent autour des ruines et dansent dans les déserts.


Dans la croyance moderne


Démon Azazel © Lina Blixt

Dans les œuvres de démonologie, Azazel est considéré comme le gardien des enfers et deuxième porte-enseigne des légions infernales. Il apparaît comme mince, plutôt svelte, dont la tête est rehaussée de deux grandes cornes et portant parfois à ses côtés un bélier ou un bouc. Ses grandes ailes noires sont d’ailleurs la marque typique de sa déchéance en tant qu’ange. Dans les écrits de démonologie, il n’est pas mentionné de culte spécifique autour d’Azazel: en effet, ce démon est particulièrement volatile, il se déplace libre comme l’air, venant en aide aux autres démons et dispersant la perversion là où il peut. À l’image du désert, une immensité aride, infinie et puissante, Azazel est libre de voyager où il veut. Il est raconté que le démon gardien du bouc vole autour des hommes en permanence, prêt à les tenter à la moindre occasion. Le peuple des gens du voyage se trouverait en grande crainte du démon. Certains récits décrivent leur peur viscérale pour le démon, si bien qu’ils offrent nourriture et eau à chaque être humain perdu, craignant que ce ne soit Azazel déguisé en humain.


Démon du savoir et de l’air, d’aucuns le considèrent de fait capable de pénétrer dans l’esprit des hommes et de les pervertir. Il serait un des seuls démons à posséder la capacité de naviguer à travers les hommes ou de revêtir leur apparence. Il peut prendre toutes les voix,toutes les formes et personnalités, et particulièrement celles des non croyants. Il est même dit qu’il peut prendre l’apparence d’un chat noir aux yeux verts brillants qui transpercent le regard afin de prendre possession de l’âme. Aussi, très peu de personnes seraient réellement aptes à procéder à un désenvoûtement.


Azazel est ainsi un démon particulier, tant par sa forme que par sa personnalité. Bien qu’il règne sur les déserts, ou encore sur les animaux maléfiques, il revêt un intérêt particulier car c’est lui qui a appris aux hommes à développer la connaissance dans divers domaines, et leur a enseigné l’art de manipuler les cosmétiques. Rusé et particulièrement puissant, Azazel est présent dans de très nombreux écrits religieux, quels qu’ils soient, mais aussi dans la croyance moderne. Alors, la prochaine fois que vous rencontrerez une personne semblant perdue, ou bien un chat noir aux yeux verts, ou encore un bouc aux cornes en forme de lyre,prenez garde!


Amandine